marié à Magali Fasula - Université Paris 1 Panthéon

February 11, 2018 | Author: Anonymous | Category: Arts et Lettres, Philosophie
Share Embed Donate


Short Description

Download marié à Magali Fasula - Université Paris 1 Panthéon...

Description

CURRICULUM VITAE PIERRE FASULA

I. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

ÉTAT CIVIL ET COORDONNÉES DE PIERRE FASULA – Né le 19 septembre 1981 à Angers (49), marié à Magali Fasula, administratrice du Centre Dramatique Régional Le Préau, à Vire (http://lepreaucdr.fr) – 2 enfants : Antoine et Manon. – Coordonnées : 25, rue du Général Leclerc, 14500 Vire ; 06 64 20 19 09 ; [email protected] – Page personnelle : https://univ-paris1.academia.edu/FasulaPierre DOMAINES DE RECHERCHE PHILOSOPHIE CONTEMPORAINE PHILOSOPHIE DU LANGAGE ET DE LA LITTÉRATURE PHILOSOPHIE MORALE Auteurs : Wittgenstein, Musil, Cavell, Descombes, Putnam, Murdoch… Courants : philosophie du langage ordinaire, pragmatisme, cercle de Vienne… STATUT ACADÉMIQUE ACTUEL – Chercheur associé à l’équipe PhiCo / EXeCO (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). – Chargé de cours à l’université de Caen (2e sem. 2016-2017) – Enseignant agrégé de philosophie en lycée. FONCTIONS ANTÉRIEUREMENT OCCUPÉES 2011 – 2013 : ATER à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 2007 – 2010 : Chargé de cours à l’université Lyon 3 2005 – 2010 : Enseignant agrégé en lycée

CONCOURS ET TITRES UNIVERSITAIRES

Fév. 2014 : Qualification pour les fonctions de maître de conférences pour la section 17. 2004 – 2005 : Agrégation de philosophie (37e). 2003 – 2004 : Capes de philosophie (12e).

1

FORMATION Sept. 2014 :

Séjour postdoctoral d’un mois aux Archives Wittgenstein de l’université de Bergen (Norvège), sous la supervision du professeur Arild Utaker. Bourse du Centre franco-norvégien en sciences sociales et humaines (FMSH). 2007 – 2013 : Doctorat de philosophie à l’Université Paris 1, sous la direction de Mme la Professeure Christiane Chauviré. Titre : Musil, Wittgenstein : l’homme du possible. Composition du jury : Christiane Chauviré (Paris 1), Allan Janik (Univ. Innsbruck), Sandra Laugier (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Layla Raïd (UPJV), Antonia Soulez (Univ. Paris 8). Thèse soutenue à Paris 1 le 13 avril 2013, mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité. 2005 – 2006 : Master 2 de philosophie à l’université Lyon 3, mention très bien, sous la direction de M. le Professeur B. Pinchard. Titre : La question de l’intellect. Averroès chez Albert le Grand. 2002 – 2003 : Maîtrise de philosophie à l’université de Nantes, mention très bien, sous la direction de M. le Professeur André Stanguennec. Titre : Esthétique et moralité chez Kant. 2001 – 2002 : Licence de philosophie à l’université de Nantes, mention bien. 1999 – 2002 : Classes préparatoires au lycée Guist’hau (Nantes). SÉJOURS DE RECHERCHE Sept. 2014 :

Séjour postdoctoral d’un mois aux Archives Wittgenstein de l’université de Bergen (Norvège), sous la supervision du professeur Arild Utaker. Bourse du Centre franco-norvégien en sciences sociales et humaines (FMSH). Les recherches menées à Bergen ont porté, d’un côté, sur le rapport de la grammaire philosophique de Wittgenstein à la grammaire ordinaire, et, de l’autre, sur la supposée remise en cause de la grammaire par la littérature, idée défendue entre autres par Foucault et Deleuze.

Sept. 2009 :

Séjour d’un mois à Berlin pour recherche et perfectionnement de l’apprentissage de l’allemand à l’Institut Goethe. Bourse de l’Institut Goethe.

BOURSES Sept. 2014 : Juin 2012 : Sept. 2009 :

Bourse du Centre franco-norvégien en sciences sociales et humaines (FMSH) pour un séjour postdoctoral d’un mois aux archives Wittgenstein de l’université de Bergen (Norvège). Bourse du l’École Doctorale de Philosophie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour une participation d’une semaine au séminaire Wittgenstein organisé à Skjolden (Norvège) par les universités de Bergen (Norvège), Vienne (Autriche) et Paris 8. Bourse de l’Institut Goethe de Lyon pour un séjour d’un mois à Berlin, pour perfectionnement intensif de l’apprentissage de l’allemand.

COMITÉS SCIENTIFIQUES ET JURYS Depuis 2014 : Membre du jury écrit pour le concours d’entrée des ENS. Depuis 2012 : Membre de la Société de Philosophie des Sciences (SPS) http://www.sps-philoscience.org Depuis 2012 : Membre du Système d’Information en Philosophie des Sciences (SIPS) http://www.philosciences.org/index.html 2011 – 2015 : Membre du comité de rédaction de la revue électronique Implications philosophiques. http://www.implications-philosophiques.org 2008 – 2011 : Membre du comité de rédaction de la revue Alkemie, revue franco-roumaine de philosophie et de littérature. http://www.revue-alkemie.com

2

COMPÉTENCES LINGUISTIQUES ET INFORMATIQUES – Anglais : lu, écrit, parlé. Traductions, conférences, articles. – Allemand : niveau C1, apprentissage à l’Institut Goethe de 2007-2010. Boursier de l’Institut Goethe : séjour de perfectionnement à Berlin en septembre 2009. – Latin : choisi pour l’agrégation, traductions dans le cadre du Master 2. – Espagnol : lu. – Logiciels de bureautique : word, excel, powerpoint. – Logiciels d’administration et de développement de sites web : wordpress, typo 3.

3

II. EXPOSÉ DES ACTIVITÉS D’ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE

A. ACTIVITÉS D’ENSEIGNEMENT Les enseignements que j’ai assurés jusque-là sont de deux types : enseignement au lycée et enseignement à l’université. Dans ce dernier cas, ce fut en tant que chargé de cours à l’université Lyon 3, puis en tant qu’ATER à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et enfin à nouveau en tant que chargé de cours à l’université de Caen – pour des cours allant de la licence 1 à la licence 3 et à la préparation à l’agrégation, aussi bien sous la forme de CM que de TD.

1. ENSEIGNEMENT À L’UNIVERSITÉ 2017 : Chargé de cours à l’université de Caen Dans ce cours d’esthétique, on abordera le thème général de la fiction à partir du livre majeur de Nelson Goodman, Manières de faire des mondes, qui pose le problème ainsi : « En quel sens au juste y a-t-il plusieurs mondes ? Qu’est-ce qui distingue les mondes authentiques des contrefaçons ? De quoi les mondes sont-ils faits ? Comment sont-ils faits ? Quel rôle jouent les symboles dans ce faire ? Et comment faire le monde est-il relié au connaître ? » (éd. fr., p. 16). On développera plus précisément la question du rapports entre fictions et monde sur le terrain des arts et en particulier celui de la littérature, en s’aidant par exemple des analyses de Vincent Descombes sur la notion de « personnage fictif » et de l’analyse de la littérature comme fabrique de « mondes possibles ».

Mai 2016 : Enseignement à l’université Hosei (Tokyo) – programme Erasmus Mundus Dans quelle mesure Wittgenstein est-il un philosophe des sciences ? Concernant la philosophie des sciences naturelles (séance 1), on examinera entre autres les points suivants : la nature des hypothèses, le lien entre la recherche de régularités et l’induction, la causalité. Concernant la philosophie des mathématiques (séance 2), on se focalisera d’abord sur la nature des problèmes mathématiques, puis sur des questions d’arithmétique (définition du nombre) et de géométrie (spécificité des figures géométriques), et enfin sur les fondements des mathématiques. Enfin, concernant la philosophie de la psychologie, après avoir décrit le statut de la psychologie chez Wittgenstein, on regardera de près la diversité de ce qu’il appelle les « concepts psychologiques » (sensations, émotions, pensées, etc.).

2011-2013 : ATER à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 2012-2013 : Cours d’agrégation (66 HETD) : préparation aux épreuves hors-programme. 2012-2013 : TD méthodologie (19,5 HETD, licence 2) : dissertation et explication de texte. 2011-2012 : CM philosophie générale (39 HETD, licence 3) : Faire l’histoire Ce cours a été consacré aux grandes philosophies de l’histoire du 19e siècle, notamment allemandes, sous l’angle de ces deux questions : comment l’histoire se fait-elle ? Comment faire l’histoire ? On a parcouru les grands moments de la philosophie allemande de l’histoire : le plan de la nature chez Kant, la raison dans l’histoire de Hegel, le matérialisme historique de Marx, le déclin de l’occident de Spengler. À chaque étape, une discussion critique de ces auteurs a été engagée au profit d’une position singulière, celle de Robert Musil, notamment dans son roman L’Homme sans qualités.

2011-2012 : CM philosophie générale (39 HETD, licence 3) : La morale comme expérimentation La question de ce cours a été : dans quelle mesure peut-on penser la conduite de la vie comme une expérimentation ? On a commencé par insister sur la position kantienne du problème de la conduite de la vie, notamment sur le rôle de la loi morale dans la détermination de ce qui est possible moralement. À partir de là, deux directions ont été explorées : 1/ l’expérimentation dans la conduite de la vie, au sens de l’invention d’autres possibilités morales (Nietzsche et Musil), 2/ l’expérimentation au sens d’une conduite méthodique de l’existence, pensée à partir de figures comme celles de l’ingénieur (Comte, Musil) ou de l’expérimentaliste chez les pragmatistes américains (Peirce, Dewey).

4

2011-2012 : CM philosophie générale (39 HETD, licence 1) : La conscience de soi Dans ce cours, on s’est interrogé sur la possibilité de donner un sens à cette expression, la « conscience de soi » : que peut-on bien vouloir dire par là ? Ont donc été repris les textes classiques sur la question, à la fois pour rentrer dans ce que l’on a appelé la « querelle du sujet » et pour évaluer les termes dans lesquels cette querelle s’exprime. On a donc abordé la définition de la conscience de soi à partir de l’introspection au moyen des classiques : Locke, Hume, Comte, Ryle ; la question de la référence à soi dans la capacité à dire « je », grâce à des auteurs plus contemporains : Strawson, Wittgenstein et Descombes ; enfin celle du rapport pratique à soi.

2007-2010 : Chargé de cours à l’université Lyon 3 2009-2010 : TD esthétique (30 HETD, licence 1) : Philosophie et littérature Au premier semestre, le cours a porté principalement sur l’analyse philosophique de la rhétorique et s’est appuyé sur des textes de Platon, Aristote et Nietzsche, qui ont permis également une première approche de la poésie. Celle-ci a été approfondie au second semestre, consacré d’abord à la place de la poésie dans les beaux-arts, notamment d’un point de vue kantien, puis au thème de l’ut pictura poesis, au travers des écrits d’Horace, de Lessing et de Baudelaire.

2008-2009 : CM philosophie morale (36 HETD, licence 3) : L’éthique chez Musil et Wittgenstein Le cours a consisté en une comparaison des conceptions éthiques de Musil et de Wittgenstein, notamment autour des thèmes suivants : le rapport entre problèmes scientifiques et problèmes éthiques, la place du paradoxe dans l’expression de l’éthique, la valeur des utopies développées par Musil dans son roman, et enfin la place de l’amour dans la définition de la vie juste.

2008-2009 : TD métaphysique (30 HETD, licence 2) : Textes classiques de métaphysique. Étude de dix textes classiques dans l’histoire de la métaphysique, tirés de Platon, Aristote, Descartes, Malebranche, Nietzsche et Heidegger.

2007-2008 : CM philosophie politique (18 HETD, licence 1) : Les révolutions politiques et leurs philosophes Le cours a eu pour but d’introduire aux classiques de la philosophie politique en les rapportant aux révolutions dont ils avaient pu être les témoins. Ainsi, les théories de Hobbes et de Locke ont été replacées dans le contexte des deux révolutions anglaises. La philosophie politique de Rousseau, sa reprise par Robespierre et la philosophie du droit de Hegel ont été analysées en rapport avec la Révolution française. Enfin le Marx de l’Idéologie allemande a été relié à la révolution à venir.

2007-2008 : CM métaphysique (18 HETD, licence 2) : Questions de métaphysiques Dans un premier temps, ce cours a été consacré aux définitions respectives de la métaphysique que l’on trouve chez Platon et Aristote. Ont été étudiés notamment le rapport de la métaphysique aux différents types de savoirs, le rapport entre théorie platonicienne des Idées et théorie aristotélicienne de la substance. Ce dernier point a été particulièrement approfondi, ce qui a permis, dans un deuxième temps, d’aborder la question du sujet dans la philosophie médiévale, et notamment la dispute autour de l’unité de l’intellect, entre les averroïstes et Thomas d’Aquin.

2. ENSEIGNEMENT EN LYCÉE 2013 – 2016 : Professeur TZR sur l’académie de Basse-Normandie : série ES, S, STMG. 2007 – 2010 : Professeur TZR sur le grand Lyon : séries SES, STG, S, TTMD, hôtellerie. 2006 – 2007 : Professeur TZR à Sarreguemines (Moselle) : série technologique et série littéraire. 2005 – 2006 : Professeur-stagiaire de philosophie à Dijon : série S.

5

3. ENSEIGNEMENT DANS LE CADRE DE LA FORMATION CONTINUE DES PROFESSEURS DU SECONDAIRE Fév. 2017 : organisation d’une journée sur Peirce. Fév. 2016 : organisation d’une journée sur Dewey. Jan. 2015 : organisation d’une journée sur Wittgenstein.

6

B. DOMAINES ET ACTIVITÉS DE RECHERCHE

1. DOMAINES DE RECHERCHE Mes recherches ont leur point de départ dans une THÈSE sur l’écrivain autrichien Robert Musil et le philosophe Ludwig Wittgenstein (réalisée à Paris 1 Panthéon-Sorbonne sous la direction de Christiane Chauviré), dont l’objet était le « sens du possible ». Cela m’a permis d’aborder dans une première partie la philosophie des sciences (ce que la démarche scientifique du début 20e nous dit de l’imagination de possibilités), dans une deuxième partie la philosophie morale et de la culture (ce que le roman L’Homme sans qualités nous dit du problème tout moderne de la détermination du sens de l’existence individuelle et collective), dans une troisième partie la question de l’utopie (ce que ce roman nous dit de l’exigence et des conditions d’une utopie contemporaine). Mes recherches actuelles développent le LIEN ENTRE PHILOSOPHIE DE LA LITTÉRATURE. Cette philosophie de la littérature s’inscrit de manière plus générale dans le cadre d’une PHILOSOPHIE DU LANGAGE. Il s’agit plus précisément de la philosophie du langage ordinaire tirée de Wittgenstein et d’Austin, et qui porte sur les concepts de signification, de grammaire, d’usage ou encore de contexte. Mes recherches actuelles portent sur la question de la créativité littéraire, suite à un séjour de recherche aux Archives Wittgenstein de l’université de Bergen (sept. 2014) portant sur la grammaire philosophique de Wittgenstein et sa possible remise en cause par la création littéraire. La philosophie de la littérature que je cherche à développer se rapporte par ailleurs à une PHILOSOPHIE MORALE ET SOCIALE dont elle interroge de manière critique les conceptions de la vie juste, individuelle et collective, ainsi que la théorie des valeurs, en se fondant notamment sur la tradition française en sociologie. 2. ACTIVITÉS DE RECHERCHE Outre la réalisation d’une thèse sur Robert Musil et Ludwig Wittgenstein, mes activités de recherche et de valorisation de la recherche prennent trois formes : – Premièrement, l’organisation de colloques, journées d’étude et séminaires, principalement autour des rapports entre philosophie et littérature, de Wittgenstein et de la philosophie morale. Le but est à la fois d’explorer les nouveaux domaines de la philosophie de la littérature et de la philosophie morale, et d’approfondir la réception et l’usage de Wittgenstein. – Deuxièmement, la direction de traductions collectives d’œuvres d’Hilary Putnam : Ethics without Ontology (Paris, Cerf, 2013) et The Threefold Cord (à venir aux éditions Vrin), dans le souci de rendre plus accessible la pensée d’un auteur contemporain majeur, à la croisée de la philosophie du langage et de la philosophie morale. – Troisièmement, une animation et valorisation de la recherche dans ses aspects les plus concrets, notamment : la création et l’administration des sites internet de mon équipe (PhiCo) et d’un de ses axes (EXeCO), ainsi que l’animation et la diffusion des activités de l’équipe. 3. THÈSE MUSIL, WITTGENSTEIN : L’HOMME DU POSSIBLE Thèse de philosophie réalisée à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Mme la Professeure Christiane Chauviré, et soutenue à Paris 1 le 13 avril 2013, avec mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité. Le jury était composé de : • • • • •

Christiane Chauviré (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Allan Janik (Université d’Innsbruck) Sandra Laugier (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Layla Raïd (Université Picardie Jules Verne) Antonia Soulez (Université Paris 8 Vincennes)

7

RÉSUMÉ DE THÈSE : Au chapitre 4 de L’Homme sans qualités, Musil présente son personnage principal, Ulrich, comme doué d’un sens du possible, qu’il définit ainsi : « L’homme qui en est doué, par exemple, ne dira pas : ici s’est produite, va se produire, doit se produire telle ou telle chose ; mais il imaginera : ici pourrait, devrait se produire telle ou telle chose ; et quand on lui dit d’une chose qu’elle est comme elle est, il pense qu’elle pourrait aussi bien être autre. Ainsi pourrait-on définir simplement le sens du possible comme la faculté de penser tout ce qui pourrait être “aussi bien”, et de ne pas accorder plus d’importance à ce qui est qu’à ce qui n’est pas » (L’Homme sans qualités, tome I, §4). De manière générale, ce sens du possible a été examiné dans chacune de ses mises en œuvre, telles qu’elles sont décrites dans ce roman, et en rapport à chaque fois avec ce que Wittgenstein dit de la possibilité. Ainsi, dans une première partie qui relève de la philosophie des sciences, nous avons examiné la mise en œuvre de ce sens du possible dans le domaine de la connaissance et en rapport notamment avec certains aspects de la démarche scientifique : la pratique des expérimentations (chap. 1), la force de l’induction (chap. 2), l’usage des probabilités (chap. 3), l’établissement de lois et de causes (chap. 4) et la formulation d’hypothèses (chap. 5). Le but a été de montrer l’ambivalence du sens du possible eu égard à ces aspects de la démarche scientifique, puisqu’il s’y exprime en partie mais aussi les déborde : il est la capacité à penser non seulement toutes les possibilités réelles mais aussi tout ce qui est concevable, par-delà ce qui intéresse les sciences. Dans une deuxième partie qui relève d’une philosophie de la littérature, nous avons examiné la mise en œuvre du sens du possible dans le domaine de l’action et de la conduite de la vie (aussi bien collective qu’individuelle), telle que le roman la décrit. L’idée principale est que le sens du possible est non pas la solution mais l’expression du problème de la vie juste (« comment doit-on vivre ? »). Ainsi, nous sommes parti de la situation dramatique dans laquelle cet exercice du sens du possible place Ulrich (chap. 1 et 2), puisqu’il pense qu’il aurait pu tout aussi bien vivre dans un autre pays, une autre société, mener une toute autre vie, de sorte que sa vie apparaît dénuée de sens. Dans un deuxième temps, nous avons étudié les différentes manières dont Ulrich cherche à sortir de cette situation en mobilisant ce sens du possible : penser la vie individuelle et collective comme une expérimentation de possibilités, sur le modèle des expérimentations qu’on trouve dans les sciences expérimentales (chap. 3), penser la vie en fonction des probabilités et des statistiques, dans une perspective sociologique (chap. 4), faire l’inventaire des possibilités de vie humaine, dans une perspective anthropologique (chap. 5). Au terme de cette partie (chap. 6), nous décrivons la volonté d’Ulrich d’en finir avec ce sens du possible par une fuite hors du monde de nature mystique et amoureuse, c’est-à-dire par une rupture avec toute forme de vie sociale et toute appartenance à une culture – qui est un échec. Dans une troisième partie qui relève d’une philosophie du langage et d’une philosophie de l’action, nous sommes revenu sur le fait que ces solutions d’Ulrich au problème de la vie juste sont présentées par Musil comme des utopies, et sur la définition qu’il propose du terme « d’utopie » en termes d’expérimentation. Dans un premier temps (chap. 1), nous avons regardé de près cette définition de l’utopie pour en conclure qu’il s’agissait en réalité, de manière minimale, de la détermination d’un concept, ce qui nous a permis dans un deuxième temps (chap. 2) d’opérer un rapprochement avec la pratique wittgensteinienne d’invention de concepts fictifs. Notre chapitre 3 est le cœur de l’analyse puisque la philosophie du langage mobilisée bascule du côté de la philosophie de l’action, autour d’une réflexion sur la différence entre ce qui est concevable et ce qui est possible réellement et d’un point de vue pratique. L’enjeu de cette distinction est la détermination des occasions dans lesquelles ce qui est concevable est aussi possible réellement et d’un point de vue pratique. Un dernier chapitre (chap. 4) revient sur l’arrière-plan de cette théorie de l’utopie, à savoir une théorie de la détermination relative de la signification tout à fait parente de celle de Wittgenstein.

8

4. ORGANISATION DE COLLOQUES, JOURNÉES D’ÉTUDE, ATELIERS Juin 2016 : Organisation avec Christiane Chauviré et Sandra Laugier (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, d’un colloque sur « L’ordinaire comme concept ». Avril 2016 : Organisation avec Christiane Chauviré et Sandra Laugier (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, d’une journée consacrée à la réédition, aux éditions Vrin et sous la direction d’Antonia Soulez, des Dictées de Wittgenstein à Waismann et pour Schlick. Juin 2015 : Organisation avec Valérie Aucouturier (Paris 5), à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, d’un colloque en hommage à Christiane Chauviré (prof. émérite Paris 1). Mai. 2015 : Organisation à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne d’une journée d’étude sur la traduction de L’Éthique sans l’ontologie d’Hilary Putnam. Avril 2015 : Organisation à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne d’une journée d’étude sur la perception, en collaboration avec Christophe Alsaleh (UPJV) et Alexandre Couture (Paris 1/PhiCo). Jan. 2015 : Organisation avec Layla Raïd (UPJV), à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, d’un colloque international « Philosophie et littérature : l’attention au particulier ». Jan. 2014 : Organisation avec Antonia Soulez (Paris 8), à la Cité internationale universitaire, d’une journée sur le thème de la « Weltbild ». Juin 2013 : Organisation avec Sandra Laugier (Paris 1), à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, d’un atelier « Philosophie et littérature ». Fév. 2013 : Organisation avec P. Nadrigny et R. Maillard (Paris 1), à Paris 1, des « Ateliers doctoraux » de l’équipe PhiCo (Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Sept. 2010 : Organisation avec S. Djigo (UPJV) et A. Coignard (CREA), à l’université Paris 1 PanthéonSorbonne, d’un colloque international « Musil et Wittgenstein : la philosophie, l’art et la vie ». 5. ORGANISATION DE SÉMINAIRES 2016-2017 : Organisation avec Sandra Laugier et Christiane Chauviré du séminaire Wittgenstein (Paris 1, PhiCo/EXeCO), sur le thème : « Ordinaire et formes de vie ». 2015-2016 : Organisation avec Sandra Laugier et Christiane Chauviré du séminaire Wittgenstein (Paris 1, PhiCo/EXeCO), sur le thème : « L’ordinaire ». 2014-2015 : Organisation avec Sandra Laugier et Christiane Chauviré du séminaire Wittgenstein (Paris 1, PhiCo/EXeCO), sur le thème : « Wittgenstein, le pragmatisme et la philosophie du langage ordinaire ». 2014-2015 : Organisation avec Antonia Soulez (Paris 8) et Arild Utaker (univ. Bergen), à la FMSH, d’un séminaire Philosophie du langage et de la musique intitulé « Détrôner l’être ? ». 2013-2014 : Organisation avec Antonia Soulez (Paris 8) et Arild Utaker (univ. Bergen), à la FMSH, d’un séminaire Philosophie du langage et de la musique intitulé « Vie des formes et formes de vie : la philosophie entre esthétique et anthropologie ». 2013-2014 : Organisation avec Sandra Laugier et Christiane Chauviré du séminaire Wittgenstein (Paris 1, PhiCo/EXeCO), sur le thème : « Sentiments et expression : l’esthétique avec Wittgenstein ». 2012-2013 : Organisation avec Sandra Laugier et Christiane Chauviré du séminaire Wittgenstein (Paris 1, PhiCo/EXeCO), sur le thème : « Émotions et connaissance, l’esthétique de Wittgenstein ».

9

6. DIRECTION DE TRADUCTIONS COLLECTIVES 2014-2016 : Direction d’une traduction collective du livre d’H. Putnam, The Threefold Cord, à paraître aux éditions Vrin. 2011-2013 : Direction d’une traduction collective, dans le cadre de PhiCo, du livre d’H. Putnam, Ethics without Ontology, parue aux éditions du Cerf en octobre 2013. 7. ANIMATION DE LA RECHERCHE 2012-… :

Création et administration du site d’EXeCO. http://execo.hypotheses.org

2012-… :

Création et administration du site de PhiCo. http://www.univ-paris1.fr/centres-de-recherche/phico/

2011-… :

Animation de la recherche dans l’équipe PhiCo et notamment l’axe EXeCO : organisation des journées doctorales de l’équipe, aide à la réalisation de journées par les nouveaux doctorants, diffusion des activités de l’équipe sur les listes d’adresses email internes et nationales.

10

III. LISTE EXHAUSTIVE DES PUBLICATIONS

OUVRAGES EN PRÉPARATION 1. P. Fasula, L’homme du possible, réécriture de ma thèse. 2. P. Fasula et L. Raïd (dir.), Philosophie et littérature : l’attention au particulier. Publication des actes du colloque « Philosophie et littérature : l’attention au particulier », organisé avec L. Raïd à Paris 1 PanthéonSorbonne les 9 et 10 janvier 2015. ACTES DE COLLOQUES 3. P. Fasula et A. Soulez (dir.), Images du monde. Quelle place pour la science ?, Paris, L’Harmattan, 2015 (actes du colloque « Weltbild » organisé avec A. Soulez à la Cité internationale universitaire en janvier 2014). DIRECTIONS DE DOSSIERS DE REVUE 4. P. Fasula et R. Ehrsam (dir.), dossier « Visages de Putnam », Archives de philosophie, 2017, 76/4. 5. P. Fasula et P. Nadrigny (dir.), dossier « Émotions », revue en ligne Implications philosophiques, nov. 2013 (publications des interventions de la journée doctorale PhiCo, organisée à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en février 2013). http://www.implications-philosophiques.org/actualite/une/presentation-du-dossier-emotions/ PARTICIPATION À DES OUVRAGES COLLECTIFS 6. [soumis] « Wittgenstein, Musil and the Austrian Modernism », in Understanding Wittgenstein, Understanding Modernism, Londres, Bloomsbury. 7. [soumis] « Les Recherches philosophiques », « Le Tractatus logico-philosophicus », « Le Cahier bleu », in La philosophie par ses œuvres classiques, Katia Kanban (éd.), Paris, Ellipses. 8. « Proust », « Auteurs wittgensteiniens », in Dictionnaire arts et émotions, réalisé dans le cadre de l’ANR Pouvoir des arts, Paris, Armand Collin, 2015. 9. « Préface », in Putnam, L’Éthique sans l’Ontologie, trad. sous la dir. de P. Fasula, Paris, Cerf, 2013. ARTICLES PARUS DANS DES REVUES À COMITÉ DE LECTURE 10. [à paraître] « Interroger la subjectivité. Pour qui se prend-on ? », in Archives de philosophie. 11. [à paraître] « Politique étudiante de traduction », in A Contrario. 12. « L’éthique de Putnam : une “mixture bigarrée” au carré », in Archives de philosophie, 2017, 76/4, p. 721738.

11

13. « Explorer les mondes possibles », in Le temps imaginaire, revue en ligne, 5/2016. http://www.le-temps-imaginaire.fr/5-voyage/travaux-de-l-universite/explorer-des-mondes-possibles.html 14. « La littérature comme réponse à la question “Comment faut-il vivre ?” », in Methodos, revue en ligne, 15/2015. 15. « Musil et les philosophies de l’histoire », in Austriaca, 76/2014, p. 93-110. 16. « La possibilité de l’utopie », in Schmierpapiere - Feuilles de brouillon, 2/2013, p. 6-18. 17. « Histoire et fiction : Que se serait-il passé si… ? », in Le temps imaginaire, revue en ligne, 1/2013. http://www.le-temps-imaginaire.fr/spip.php?page=layout&id_article=7&content=article 18. « Le “on” est-il soluble dans le “nous” ? », in Implications philosophiques, revue en ligne, nov. 2012. http://www.implications-philosophiques.org/implications-du-langage/le-on-est-il-soluble-dans-le-nous-i/ 19. « Par-delà bien et mal ? », in Alkemie, (revue semestrielle de littérature et philosophie), 8/2011, p. 71-80. http://www.revue-alkemie.com/008-alkemie-le-mal.html 20. « Musil et Wittgenstein rapportés à Kierkegaard : l’articulation de l’esthétique et de l’éthique », in Implications philosophiques, revue en ligne, dossier « Wittgenstein en dialogues », déc. 2011. http://www.implications-philosophiques.org/actualite/une/musil-et-wittgenstein-rapportes-a-kierkegaardl’articulation-de-l’esthetique-et-de-l’ethique/ 21. « Wittgenstein et Loos : le souci de la correction et la dégradation du style », in Implications philosophiques, revue en ligne, dossier « Wittgenstein en dialogue », nov. 2011. http://www.implications-philosophiques.org/actualite/une/wittgenstein-et-loos-le-souci-de-la-correctionet-la-degradation-du-style/ 22. « Les mathématiques chez Musil et Wittgenstein : de la mesure des possibilités à leur invention », in Philonsorbonne (revue de l’École Doctorale de Philosophie de l’Université Paris 1), 5/2010-2011, p. 9-21. http://philonsorbonne.revues.org/310 23. « Réalisme littéraire et réalisme philosophique », in Alkemie, 5/2010, p. 127-139. http://www.revue-alkemie.com/005-alkemie-le-vide.html 24. « Les rêves d’Ulrich », in Alkemie, 4/2009, p. 44-54. http://www.revue-alkemie.com/004-alkemie-le-reve.html 25. « Fragments et utopies chez Robert Musil », in Alkemie, 2/2008, p. 81-97. http://www.revue-alkemie.com/002-alkemie-le-fragmentaire.html 26. « Métaphore et concept chez Robert Musil », in Alkemie, 1/2008, p. 108-117. http://www.revue-alkemie.com/001-alkemie-metaphore-et-concept.html ARTICLES PARUS DANS DES ACTES DE COLLOQUE 27. [À paraître] « L’homme sans particularités », in Philosophie et littérature : l’attention au particulier, (actes du colloque « Philosophie et littérature : l’attention au particulier », organisé avec L. Raïd à Paris 1 Panthéon-Sorbonne les 9 et 10 janvier 2015). 28. [à paraître] « L’éducation morale des enfants et des adultes », in A Contrario (actes de la journée d’étude « L’éducation et la figure de l’enfant chez Wittgenstein et Cavell », organisée à l’université de Lausanne les 11 et 12 mars 2016). 29. « Moi et les autres. Une critique wittgensteinienne de Foucault », Paris, CNRS Éditions, p. 197–212 (actes du colloque international « Foucault/Wittgenstein : subjectivité et politique », Paris 1, juin 2013)

12

30. « Forme de représentation, forme de vie et image du monde », in Cahiers de philosophie du langage, 9/2015, p. 177-187 (actes du colloque « Weltbild » organisé avec A. Soulez à la Cité internationale universitaire en janvier 2014). 31. « Philosophie, mathématiques et faits scientifiques chez Wittgenstein », in Recherches sur la philosophie et le langage, 29/2013, p. 157-175 (actes du colloque « Repenser les rapports entre science(s) et philosophie », Grenoble, 6 et 7 juin 2011). 32. « Fiction et construction de concepts », dans Klêsis, revue en ligne, 23/2012, p. 69-80 (actes du colloque « Fiction(s) et concept(s) », Montpellier, 5 et 6 avril 2012). http://www.revue-klesis.org/pdf/Klesis-Concepts-et-fictions-5-Pierre-Fasula.pdf TRADUCTIONS 33. [à paraître] Putnam, H., « La corrélation psychophysique » et « Causation et explication », in The Threefold Cord, traduction collective sous la direction de P. Fasula, à paraître aux éditions Vrin. 34. Putnam, H., « Introduction » et « L’Éthique sans la métaphysique », in L’Éthique sans l’Ontologie, traduction collective sous la direction de P. Fasula, Paris, Cerf, 2013. 35. Elliott, J., « La nature comme esprit et comme monde », in Autour de L’esprit et le monde de John McDowell, C. Al-Saleh & A. Le Goff (éd.), Paris, Vrin, 2013. 36. Putnam, H., « Vers un réalisme moral raisonnable » (Conférence à la Maison des sciences de l’homme, 10 mars 2010), in Cahiers de philosophie du langage, 8/2012, p. 169-186. RECENSIONS 37. [soumis] Andler, La silhouette de l’humain (Paris, Gallimard, 2016), in Implications philosophiques. 38. Wiser, Vers une langue sans terre (Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014), in Implications philosophiques, octobre 2015. 39. Descombes, Le parler de soi (Paris, Gallimard, 2014), in Implications philosophiques, avril 2015. 40. Sardinha, L’émancipation de Kant à Deleuze (Paris, Hermann, 2013), in Implications philosophiques, juin 2014 http://www.implications-philosophiques.org/recensions/recension-lemancipation-de-kant-a-deleuze/ 41. Descombes, Exercices d’humanité (Paris, Les petits Platons, 2013), in Implications philosophiques, déc. 2013. http://www.implications-philosophiques.org/recensions/recension-exercices-dhumanite/ 42. Ricard, Adorno l’humaniste. Essai sur sa pensée morale et politique (Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2012), in Implications philosophiques, nov. 2013. http://www.implications-philosophiques.org/recensions/recension-adorno-lhumaniste/ 43. Descombes, Les embarras de l’identité (Paris, Gallimard, 2013), in Implications philosophiques, mai 2013. http://www.implications-philosophiques.org/actualite/recension-les-embarras-de-lidentite/ 44. Rosenthal (dir.), Intellectica, « Synesthésie et intermodalité », 2011/1, n°55, in Implications philosophiques, déc. 2012. http://www.implications-philosophiques.org/recensions/recension-intellectica-55/

13

FICHES RÉALISÉES POUR LE SIPS (http://www.philosciences.org/index.html) 45. 46. 47. 48. 49. 50. 51. 52.

Lahire, Mondes pluriels : Penser l’unité des sciences sociales, Paris, Seuil, 2012. Chauviré et Ambroise, Le mental et le social, Paris, Éditions EHESS, 2013. Pinto, Sociologie et philosophie : libres échanges, Montreuil-sous-bois, Éditions d’Ithaque, 2014. Pinto, La vocation et le métier de philosophe, Paris, Seuil, 2007. Kim, Trois essais sur l’émergence, Montreuil-sous-bois, Éditions d’Ithaque, 2014. Parfit/Lewis/Swinburne, Identité et survie, Montreuil-sous-bois, Éditions d’Ithaque, 2015. James, De l’immortalité humaine, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2015. Andler, La silhouette de l’humain, Paris, Gallimard, 2016.

14

IV. LISTE EXHAUSTIVE DES COMMUNICATIONS

COLLOQUES INTERNATIONAUX 1. (Juin 2016) Intervention dans le colloque international « Littérature et résistance morale » organisé à l’Université d’Amiens par Marc Hersant et Layla Raïd (UPJV). 2. (Mars 2016) « L’éducation morale des enfants et des adultes ». Intervention dans le colloque international « L’éducation et la figure de l’enfant chez Wittgenstein et Cavell », organisé conjointement par le Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (Pierre Fasula) et l’université de Lausanne (Yves Érard, Marco Motta et Joséphine Stébler). 3. (Juin 2015) « Souveraineté ou fragilité du bien ? ». Intervention dans le colloque international « Iris Murdoch » organisé à l’UPJV par Emmanuel Halais et Layla Raïd. 4. (Jan. 2015) « L’homme sans particularités ». Intervention dans le colloque international « Philosophie et littérature : l’attention au particulier » organisé à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne par Pierre Fasula et Layla Raïd (UPJV) dans le cadre du séminaire Wittgenstein 2014-2015. 5. (Jan. 2014) « Forme de représentation, forme de vie et certitude ». Journée « Weltbild », organisée à la Cité internationale universitaire par Antonia Soulez et Pierre Fasula. 6. (Déc. 2013) « La connaissance de soi et la capacité à se placer dans le monde ». Colloque international organisé à l’université Paris 1 par David Zapero-Maier sur le thème « Scepticisme, pragmatisme et philosophie du langage ordinaire ». 7. (Oct. 2013) « Darstellungsform als Lebensform ». Séminaire Wittgenstein organisé à l’université de Vienne (Autriche) par les universités de Vienne (Autriche), Bergen (Norvège) et Paris 8. 8. (Sept. 2013) Répondant de Sandra Laugier lors du Workshop international « Feminism and Ordinary Language Philosophy », organisé à Paris 1 par Sandra Laugier. 9. (Juin 2013) « La critique wittgensteinienne de Foucault par V. Descombes ». Colloque international « Foucault/Wittgenstein : subjectivité et politique », organisé par Daniele Lorenzini et Pascale Gillot à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 10. (Juin 2012) « The Inventory of Meanings ». Séminaire Wittgenstein, organisé aux archives Wittgenstein de l’université de Bergen (Norvège) par les universités de Bergen (Norvège), Vienne (Autriche) et Paris 8. 11. (Sept. 2010) « Musil et Wittgenstein rapportés à Kierkegaard, l’articulation de l’esthétique et de l’éthique ». Colloque international organisé par A. Coignard, S. Djigo et P. Fasula à Paris 1, sur le thème : « Musil et Wittgenstein : la philosophie, l’art et la vie ». COMMUNICATIONS DANS DES COLLOQUES OU JOURNÉES D’ÉTUDES 12. (Sept. 2016) « Wittgenstein au pays des ethnométhodologues français ». Intervention dans le colloque « Wittgenstein en France », organisé à l’univ. Paris ouest Nanterre par Pascale Gillot (Univ. Tours), Élise Marrou (Univ. Paris 4) et Judith Revel (Univ. Paris ouest Nanterre). 13. (Juin 2015) « Le vague, le général et le particulier ». Intervention dans le colloque en hommage à Christiane Chauviré (prof. émérite Paris 1), organisé par Valérie Aucouturier (Paris 5) et Pierre Fasula.

15

14. (Avril 2015) « La représentation et la perception comme action ». Intervention dans la journée d’étude consacrée à la perception, organisée à Paris 1 par Christophe Alsaleh (UPJV), Alexandre Couture (Paris 1 / PhiCo) et Pierre Fasula (Paris 1 / PhiCo). 15. (Juin 2014) « Putnam : une éthique sans ontologie ? ». Intervention dans le colloque « Éthique et valeurs / Murdoch », organisé à l’UPJV par Emmanuel Halais et Layla Raïd. 16. (Mars 2014) « Putnam lecteur d’Austin et de Dewey : sur la critique des sense-data ». Intervention dans le colloque sur les sense-data organisé à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne par Alexandre Couture et Sandra Laugier. 17. (Juin 2013) « La littérature comme réponse à la question “Comment-il vivre ?” ». Atelier « Philosophie et littérature » organisé à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne par Sandra Laugier et Pierre Fasula. 18. (Sept. 2012) « La détermination du concevable ». Rencontres doctorales en philosophie des sciences, Maison de la recherche (université Paris 4), organisées par la Société de Philosophie des Sciences. 19. (Avril 2012) « Fiction et construction de concepts ». Colloque de jeunes chercheurs organisé à l’université de Montpellier 3, sur le thème : « Fiction(s) et concept(s) ». 20. (Juin 2011) « Philosophie, mathématiques et psychologie chez Wittgenstein ». 3e Colloque des jeunes chercheurs organisé à Grenoble 2 sur le thème : « Repenser les rapports entre science(s) et philosophie ». 21. (Mai 2011) « Conditionnel contrefactuel ou supposition : la question du possible chez Musil et Wittgenstein ». Journées Doctorales de l’École Doctorale de Philosophie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 22. (Fév. 2011) « La critique du “corps de signification” chez Musil et Wittgenstein ». Groupe de travail Philosophie/Langage (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème : « Sémantique, sens et signification ». 23. (Jan. 2011) « Relations causales et relations fonctionnelles : Mach, Musil et Wittgenstein ». Journées doctorales de l’équipe PhiCo (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème : « La relation ». 24. (Mars 2010) « Le réalisme philosophique à la lumière du réalisme littéraire ». Séminaire Étudiant en Philosophie du Langage (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème : « Le réalisme ». 25. (Mars 2010) « Ce que l’homme de lettre fait au langage ». Journées Doctorales de l’équipe PhiCo (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème : « Suivre une règle ». 26. (Avril 2009) « L’utopie d’une vie motivée chez Musil ». Journées Doctorales de l’équipe PhiCo (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème : « Intention et vouloir-dire ». 27. (Mai 2008) « Le sens du possible chez Musil et Wittgenstein ». Journées Doctorales de l’équipe PhiCo (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). COMMUNICATIONS DANS DES SÉMINAIRES DE RECHERCHE 28. (Juin 2016) Répondant à Richard Moran lors de sa conférence « The Soul’s Conversation with Itself », dans le séminaire Wittgenstein 2015-2016, le 7 juin 2016. 29. (Jan. 2016) « Pour qui se prend-on ? Littérature et morale du parler de soi ». Intervention dans le séminaire Wittgenstein, organisé à Paris 1 Panthéon-Sorbonne par S. Laugier, C. Chauviré et P. Fasula. 30. (Fév. 2015) « Grammaire philosophie et grammaire ordinaire : les parties du discours chez Wittgenstein ». Intervention dans le séminaire Philosophie du langage et de la musique organisé à la FMSH par Antonia Soulez (université Paris 8), Arild Utaker (université de Bergen) et P. Fasula.

16

31. (Sept. 2014) « Literature and Grammar. Foucault, Deleuze and Wittgenstein ». Intervention dans le séminaire organisé par Arild Utaker à l’université de Bergen. 32. (Avril 2014) « La valeur comme aspect ». Intervention dans le séminaire Philosophie du langage et de la musique organisé à la FMSH par Antonia Soulez (université Paris 8), Arild Utaker (université de Bergen) et P. Fasula. 33. (Mars 2014) « Naturalisme et pluralisme conceptuel chez Putnam ». Intervention dans le séminaire de master 2 de Daniel Andler (université Paris 4), sur le thème « Le naturalisme libéral ». 34. (Sept. 2013) Répondant à Sandra Laugier lors de sa conférence « Ordinary Language Philosophy and Attention to Women’s Voice » lors du workshop Féminism and Ordinary Language Philosophy (9 sept. 2013). 35. (Mars 2013) « L’utopie entre construction de concept et vie possible ». Intervention dans le séminaire Wittgenstein organisé par Antonia Soulez (université Paris 8) à la Fondation MSH. 36. (Fév. 2013) « L’institution de la littérature ». Table ronde autour du Proust de V. Descombes, séminaire Wittgenstein, organisé à Paris 1 Panthéon-Sorbonne par S. Laugier, C. Chauviré et P. Fasula. 37. (Jan. 2013) « La connaissance littéraire de l’amour ». Séminaire Wittgenstein organisé à Paris 1 Panthéon-Sorbonne par S. Laugier, C. Chauviré et P. Fasula. Thème de l’année : « Émotions et connaissance ». 38. (Déc. 2011) « Le “on” est-il soluble dans le “nous” ? ». Séminaire Wittgenstein organisé à Paris 1 Panthéon-Sorbonne par S. Laugier et C. Chauviré. Thème de l’année : « La 3e personne ». FORMATION 39. (Fév. 2017) Intervention sur Peirce dans le cadre de la formation continue des professeurs du secondaire. 40. (Fév. 2016) « S’initier au pragmatisme avec John Dewey – la dimension morale ». Intervention sur John Dewey dans le cadre de la formation continue des professeurs du secondaire. 41. (Jan. 2015) Intervention sur Wittgenstein dans le cadre de la formation continue des professeurs du secondaire. DIVERS 42. (Mai. 2016) Intervention dans le cadre des Nuits de la philosophie (institut français de Tokyo). 43. (Fév. 2016) « Politique étudiante de la traduction ». Intervention dans le cadre des Cours de vacances de l’université de Lausanne, organisé par Yves Érard et Antonin Wiser, sur le thème de la traduction. 44. (Jan. 2015) « Les hasards de l’histoire ». Intervention dans la matinée de philosophie organisée à l’université de Caen par Franck Lelièvre (inspecteur de philosophie).

COLLABORATION AVEC LE THÉÂTRE CDN LE PRÉAU (VIRE) Plusieurs lundis dans l’année pour découvrir les pistes artistiques et philosophiques proposées par le collectif et les artistes du CDN de Vire – Le Préau, autour de l’enquête de la saison : « ET SI NOUS PRENIONS NOS RÊVES POUR LA RÉALITÉ ? » (2015-2016), « ON FAIT LE POINT ? ». Un rendez-vous qui peut prendre toutes les formes possibles suivi d’un échange mené par Pierre Fasula, philosophe de formation.

17

45. (Déc. 2016) « Duras : du théâtre au cinéma », avec Nine de Montal, Vincent Garanger et Philippe Baronnet. 46. (Oct. 2016) « Juste une mise au point », avec Vincent Garanger et Pauline Sales. 47. (Fév. 2016) « Dreams are my reality », avec Erwan Daouphars, Solenn Denis, Aurélie Mouilhade et Anthony Poupard. 48. (Déc. 2015) « Je parle chinois », avec Cécile Arthus, Aurélie Edeline et Métie Navajo. 49. (Nov. 2015) « Et qu’importe le vrai ou le faux », avec Olivia Chatain. 50. (Oct. 2015) « Soyons réalistes, rêvons ! », avec Vincent Garanger et Pauline Sales.

18

View more...

Comments

Copyright © 2017 NANOPDF Inc.
SUPPORT NANOPDF