U Cas clinique Mélanome choroïdien : aspect clinique au diagnostic et après traitement

March 15, 2018 | Author: Anonymous | Category: Science, Médecine, Ophtalmologie
Share Embed Donate


Short Description

Download U Cas clinique Mélanome choroïdien : aspect clinique au diagnostic et après traitement...

Description

Cas clinique Oncologie

Mélanome choroïdien : aspect clinique au diagnostic et après traitement Choroidal melanoma: clinical aspect at diagnosis and after treatment L. Lumbroso-Le Rouic (Service d’ophtalmologie, Institut Curie, Paris)

Mélanome choroïdien • Protonthérapie • Angiographie à la fluorescéine. Choroidal melanoma • Proton beam therapy • Fluorescein angiography.

U

n patient âgé de 65 ans sans antécédents particuliers a consulté pour une amputation du champ visuel de son œil gauche évoluant depuis quelques semaines. Examen L’examen ophtalmologique retrouve une acuité visuelle gauche à 7/10, au fond d’œil. Il existe une lésion pigmentée ovalaire située au niveau du pôle postérieur affleurant la fovéa, saillante avec pigment orange et décollement séreux de la rétine (figure 1). L’échographie en mode B montre une tumeur hypoéchogène avec une épaisseur à 3,6 mm (figure 2). L’angiographie à la fluorescéine (figures 3 à 8) retrouve sur les clichés rouges une lésion nettement pigmentée. Les séquences angiographiques sont caractéristiques avec une imprégnation nette de la tumeur et une apparition d’une hyperfluorescence non homogène (figures 5 à 8), ainsi qu’avec la présence de “pin points” en bordure de lésion (surtout visibles sur la figure 7 ). Aux temps tardifs, on note la persistance d’une hyperfluorescence inhomogène de la tumeur.

Discussion et évolution L’aspect clinique (1) est caractéristique d’une tumeur pigmentée avec décollement séreux. L’échographie et le bilan angiographique attestent le diagnostic d’un méla­ nome de la choroïde de l’œil gauche. Le bilan d’extension initial (recherche de lésions secondaires hépatiques ou pulmonaires) est négatif, et le patient a été traité par irradiation par faisceau de protons (2). Les suites tumorales sont satisfaisantes avec, cinq ans après le traitement, une diminution de l’épaisseur de la cicatrice tumorale en échographie, mais l’on constate l’apparition d’une rétinopathie ischémique postradique associée à des télangectasies paramaculaires et à des exsudats secs, ce qui explique une vision gauche inférieure à 1/10 (figure 9). L’évolution tumorale oculaire est satisfaisante, bien que l’on note l’apparition d’une baisse visuelle secondaire à la maculopathie radique. II

Références bibliographiques 1. Z ografosL.Examencliniqueetmodalitésdediagnosticdesmélanomesdel’uvée,pp.152-69, etZografosL,DesjardinsL,UfferS,EggerE.Traitementconservateurdesmélanomes,pp.243-74, in“Tumeursintraoculaires”,Paris:Éd.Masson,2002. 2. GragoudasES,MarieLaneA.Uvealmelanoma:protonbeamirradiation.OphthalmolClinNorth Am2005;18(1):111-8.

8

Images en Ophtalmologie • Vol. I • n° 1 • octobre-novembre-décembre 2007

Légendes Figure 1. Aspect clinique typique de mélanome choroïdien au niveau du fond d’œil avec tumeur saillante découverte à l’occasion d’un trouble visuel. La lésion est nettement pigmentée et présente en son sein des zones orangées. Figure 2. Aspect échographique de la tumeur hypoéchogène avec décollement séreux rétinien adjacent. Figures 3 à 8. Séquence angiographique du même patient : la lésion, bien visible sur les clichés rouges, s’imprègne de fluorescéine de façon inhomogène en fonction des zones de pigments et de pigments orange avec points de fuite en bordure qui correspondent aux “pin points”, évocateurs du diagnostic d’une lésion tumorale choroïdienne. Figure 9. Aspect clinique 5 ans après traitement par faisceau de protons.

Cas clinique Oncologie

2 1

3

4

6

5

7

8

9

Images en Ophtalmologie • Vol. I • n° 1 • octobre-novembre-décembre 2007



View more...

Comments

Copyright � 2017 NANOPDF Inc.
SUPPORT NANOPDF