La maladie coeliaque / Revue de médecine générale et de Famille (RMGF)

March 30, 2019 | Author: 1511312012333381 | Category:
Share Embed Donate


Short Description

Download La maladie coeliaque / Revue de médecine générale et de Famille (RMGF) ...

Description

La maladie cœliaque : du diagnostic au traitement
La maladie cœliaque (MC) ou intolérance au gluten, est une pathologie auto-immune où le système immunitaire s’attaque aux propres constituants de l’organisme. L’ingestion du gluten, une protéine présente dans la majorité des céréales (blé, orge, seigle…), provoque une destruction de la paroi intestinale, une malabsorption et de multiples autres complications comme l’ostéoporose et le lymphome digestif.
Elle était classiquement considérée comme une affection digestive d’enfants en bas âge, se manifestant par une diarrhée chronique, un ballonnement abdominal et un ralentissement de la croissance après l’introduction du gluten. Elle se rencontre actuellement majoritairement chez l’adolescent ou l’adulte, sous des formes peu symptomatiques : anémies à répétition, crampes musculaires, aphtes buccaux, migraines, fausses couches récurrentes, troubles des règles, fatigue chronique ou encore épilepsie, trouble de l’humeur ou de la mémoire… De ce fait, elle met en moyenne 13 ans avant d’être détectée et, pour chaque cas révélé, 8 restent ignorés. Son diagnostic repose sur une analyse sanguine et une biopsie mettant en évidence la présence d’auto-anticorps anti-transglutaminases et une atrophie villositaire du duodénum.
La MC toucherait 1 % de la population au Maroc, avec certainement une proportion plus élevée dans le sud : une étude menée sur des enfants sahraouis en 1999 a révélé une prévalence de 5,6 %, soit le plus haut taux connu au monde.
La probabilité de la MC est augmentée pour le frère ou la sœur d’un cœliaque (X 20), pour les personnes atteintes d’une autre maladie auto-immune (diabète de type I, polyarthrite rhumatoïde, maladie de Sjögren ou thyroïdite) ainsi que pour les trisomiques 21.
Le système HLA (Human leukocyte Antigen) - un ensemble de molécules situés à la surface des cellules de l’organisme et définissant l’identité biologique de chaque individu – joue aussi un rôle dans la prédisposition à la MC : les marqueurs spécifiques « HLA DQ2 et/ou DQ8 » sont présents chez pratiquement toutes les personnes atteintes et leur absence suffit à en écarter le risque.
Le seul traitement disponible est un régime à vie sans gluten. Les malades présentent par ailleurs une modification de leur flore intestinale avec la présence de bactéries jouant un rôle néfaste. L’apport de probiotiques peut contribuer à rééquilibrer cette flore et à rendre la réponse immunitaire plus adéquate.
D’autres pistes thérapeutiques sont explorées : enzymes capables de digérer et détoxifier le gluten, polymères séquestrant le gluten dans le système digestif, modulateurs de la perméabilité cellulaire intestinale, vaccinothérapie, développement de nouvelles espèces de céréales moins immunotoxiques, etc.
Dr MOUSSAYER KHADIJA الدكتورة خديجة موسيار
اختصاصية في الطب الباطني و أمراض الشيخوخة
Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie
Présidente de l’Alliance Maladies Rares Maroc
رئيسة ائتلاف الأمراض النادرة المغرب
Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)
رئيسة الجمعية المغربية لأمراض المناعة الذاتية و والجهازية
Vice-président du Groupe de l’Auto-Immunité Marocain (GEAIM)
Chairwoman of the Moroccan Autoimmune and Systemic Diseases Association
Membre de la Société Marocaine de Médecine Interne (SMMI)
Vice-présidente de l’association marocaine des intolérants et allergiques au gluten (AMIAG)
Secrétaire générale de l'association des médecins internistes du grand Casablanca (AMICA).
Vice-présidente de l'association marocaine de la fièvre méditerranéenne familiale (AMFMF)
Consultante à l’Hôpital Cheikh Khalifa Ben Zayed de Casablanca
Ex chef de service à l’Hôpital de Kenitra
Ex interne à l’Hôpital gériatrique Charles Foy (Paris)

View more...

Comments

Copyright � 2017 NANOPDF Inc.
SUPPORT NANOPDF