Centre Hospitalier de la Basse-Terre

January 14, 2018 | Author: Anonymous | Category: Arts et Lettres, Architecture
Share Embed Donate


Short Description

Download Centre Hospitalier de la Basse-Terre...

Description

Centre Hospitalier de la Basse-Terre Guadeloupe dossier de presse

www.groupe-6.com

Directeur de projet Yves Pervier, architecte [email protected] T + 33 4 38 21 03 15 98 cours de la Libération BP 2536 38035 Grenoble cedex 2

Directrice de la Communication Laurence Guéret-Plard [email protected] T + 33 1 53 17 96 61 94, avenue Ledru-Rollin 75011 Paris

01

Sommaire

Centre Hospitalier de Basse-Terre (CHBT)

n Fiche technique

p. 2

n Introduction

p. 3

n De l’insertion au site

p. 4

n Du parti architectural

p. 5

n Plans et coupes

p. 6

n Iconographie

p. 7

n Des fonctionnalités et des flux



p. 9

n Evolutivité et durabilité

p.10

n Groupe-6, une équipe d’architectes pluridisciplinaire

p.11

Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010



02

Fiche technique

Centre Hospitalier de Basse-Terre (CHBT)

Type d’opération : Construction de deux nouveaux bâtiments pour le Centre Hospitalier de Basse-Terre (CHBT) Mode d’attribution : concours loi MOP Maître d’ouvrage : CHBT Conduite d’opération : SEMSAMAR Architecte mandataire : Groupe-6 Architecte d’opération: MAGMA architecture Bureau d’étude : Saunier Associés Paysagiste : Caraïbes paysages Entreprise: ICM Surface SDO : 13 500 m² Capacité neuf : 118 lits de médecine et 9 box urgences Début des travaux : avril 2006 Mise en service : avril 2010

n Façades Sud-Ouest, Médecine

Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

03

Introduction

Groupe-6 livre l’extension du Centre Hospitalier de la Basse-Terre (CHBT) : deux nouvelles entités fonctionnelles dans un cadre naturel préservé A l’occasion de la réorganisation générale du Centre Hospitalier de la Basse-Terre (CHBT), Groupe-6 a été retenu pour la construction de deux nouveaux bâtiments, l’un destiné aux services des Urgences et aux laboratoires l’autre aux différentes médecines, à la pharmacie et au restaurant du personnel. Sur 13 500 m² de surface, ces nouvelles entités viennent renforcer les services de l’hôpital existant. Implanté en Guadeloupe, sur la face Ouest du volcan de la Soufrière, le Centre Hospitalier de la Basse-Terre couvre les besoins sanitaires d’une aire urbaine de plus de 60 000 habitants. Le projet répond à trois enjeux principaux : - Intégrer les nouveaux volumes dans le tissu existant tout en leur offrant une identité propre; - Remettre en valeur le bâti au centre d’une végétation riche et luxuriante pour redonner ses couleurs à ce cadre naturel exceptionnel; - A partir des circuits existants, réorganiser les accès visiteurs, les accès patients et les liaisons logistiques. Au-delà des performances opérationnelles et d’une cohérence fonctionnelle nécessaire au confort à la sécurité des usagers et du personnel, le projet offre une réponse architecturale et des qualités environnementales caractérisées par le soin apporté à son insertion au paysage (milieu naturel et culturel), tout en respectant une gestion énergétique attentive. Le projet, dont le chantier a duré 4 ans, a été livré en avril 2010. Groupe-6 choisit des partenaires locaux compétents, capables d’être les interlocuteurs responsables sur les chantiers éloignés, comme c’est le cas en Guadeloupe avec le cabinet d’architecture MAGMA ou Caraïbes Paysages.

n Façade Est, Médecine Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

04

De l’insertion au site

Une valorisation du site d’implantation pour une meilleure intégration paysagère et des circulations optimisées La bonne insertion des nouveaux volumes dans ce site d’implatation complexe, en déclivité, repose sur deux principes clés : la facilité de leur identification dans le paysage et la valorisation de ce dernier, d’une part; la conservation et l’optimisation des circuits et accès existants, d’autre part. n Le site est remarquable par sa position dominante et ses vues sur la mer des Caraïbes. Terrain très en pente sur la face Ouest de la Soufrière, il est riche d’une belle végétation qui mérite une remise en valeur. Respectant ces contraintes (et atouts) physiques, les architectes se sont adaptatés au plus près des courbes de niveau afin d’éviter les surcoûts d’un important terrassement, et ont usé au maximum de la déclivité pour une intégration optimisée dans l’environnement. n Des voiries complémentaires ont é-té construites afin de mieux irriguer l’ensemble du site, relier les nouveaux bâtiments et les nouveaux parkings : - nouvelle voirie pour l’accès aux Urgences avec un élargissement de l’entrée sur le site (ceci permet une arrivée des ambulances dissociée de l’accès des visiteurs); - nouvelle jonction pour la desserte logistique à l’Est ; - agrandissement du parking visiteurs avec passerelle de liaison directe vers le bâtiment de Médecines.

n Restaurant sur la Mer des Caraïbes

Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

05

Du parti architectural

Respect des typologies locales et mise en valeur du potentiel paysagé

Sur les hauteurs de la ville de Basse-Terre, irrigué par un cours d’eau, le CHBT est formé d’un grand plateau technique carré qui domine par sa forme et sa hauteur. Pivot central, il attire autour de lui les différentes unités qui gravitent comme des satellites. Les deux nouveaux volumes s’ajoutent à cet ensemble en respectant les proportions, toitures et liaisons de la hiérarchie existante, tout en se donnant une personnalité particulière: celle d’un écrin de verdure, un hopital jardin aux essences luxuriantes. n Une démarche paysagère Le remodelage général du terrain permet une reprise des plantations et une requalification de la ravine pour rendre au site son jardin riche en essences locales. Des jardins tampons entre locaux d’activités et voiries ménagent ainsi des visions dégagées y compris pour le plateau technique existant. La nouvelle voirie à l’entrée du site et les jardins positionnés de part et d’autre des Urgences sont plantés d’essences locales, tandis que les talus et surfaces boisées à l’Est et aux abords des parkings offrent des visions de premier plan sur un jardin thérapeutique. n Un respect de l’architecture environnante A travers une expression contemporaine, on retrouve l’architecture traditionnelle de l’île. Brisesoleil, galeries, claustras, carbets, toitures métalliques colorées : un vocabulaire qui respecte les typologies existantes dans la compacité des volumes et l’horizontalité des lignes des galeries extérieures. n Une homogénéité dans le traitement des façades, une déclinaison de lignes horizontales enveloppantes Un grand maillage protecteur formé des lames brise-soleil court le long des façades. Il intègre des gardes-corps pour cacher les éléments techniques disgracieux qui pourraient être perceptibles depuis la rocade. Ce système de protection solaire permet de distiller une ombre douce dans les patios et sur les façades tout en conservant une bonne transparence visuelle. L’utilisation des galeries extérieures permet par ailleurs de gommer l’impact des 5 niveaux en s’identifiant aux lignes de niveaux du terrain, le tout en créant des jeux d’ombres et de lumière qui se projettent ensuite sur les murs en second plan. Les diagonales des escaliers extérieurs créent des ruptures dans ce rythme des horizontales sur les façades Est et Ouest. Des césures fractionnent également en trois volumes la largeur des pignons Nord et Sud pour mieux s’accorder avec la proportion des pignons existants et respecter la logique interne du bâtiment.

Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

06

Plans et coupes

n Plan masse concours

n Coupe longitudinale

n Façade Ouest Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

07

Iconographie

n Façades Sud-Ouest, Médecine, nuit

n A gauche : patio Urgences n A droite : façade Ouest Urgences

Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

08

Iconographie

n En haut : détail pignon Sud n A droite : protection solaire des patios Médecine n En bas : protection solaire des galeries Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

09

Des fonctionnalités et des flux

Un projet optimisant le confort de l’usager tout en assurant continuité et cohérence entre tous les services L’enjeu principal de ce projet est de mettre en place et d’insérer deux entités fonctionnelles nouvelles sans perturber la marche des autres services. Il s’agit donc en priorité de modifier et de faciliter les liaisons fonctionnelles avec le plateau technique et les hébergements afin d’assurer une continuité et une cohérence globales entre tous les services. Ainsi, des liaisons avec les bâtiments existants se prolongent à chaque niveau, complétées par une passerelle d’accès direct entre les parkings visiteurs et les montées verticales. Il s’agit en second lieu de respecter une typologie d’organisation lisible et reconnaissable entre les services, et d’optimiser le confort de l’usager grâce à la réduction des trajets entre service d’une part, et l’apport de lumiere naturelle d’autre part : n Le service des Urgences s’organise parallèlement à la ravine nord autour de deux circulations principales pivot autour des salles de soins. L’accès ambulances au Sud Ouest débouche au niveau 0 du plateau technique. Un deuxième accès indépendant existe coté Est pour les post-consultations en liaison avec le parking visiteurs. Les boxes d’examen sont aménagés vers le jardin Est. Les lits de porte et soins de Pédiatrie donnent sur le jardin Ouest. Le service du SMUR avec sa permanence de nuit se situe à proximité immédiate du sas ambulances et au plus près de la future hélistation. n Le Laboratoire offre une typologie interne identique à celle des Urgences autour d’un patio central avec éclairage naturel et large vision sur l’extérieur de tous les locaux d’activités. Situé au-dessus des Urgences d’où il est accessible par des montées verticales, il est en liaison directe avec les consultations externes du plateau technique au niveau +1 existant. n Le bâtiment des Médecines est très compact et privilégie les bons échanges entre les services répartis de part et d’autre d’un noyau central. Cette compacité permet d’éviter des parcours trop importants pour le personnel et autorise une grande modularité dans l’affectation des locaux ainsi que pour des évolutions futures. n Les chambres en périphérie sont protégées par l’ombre des galeries et bénéficient des vues sur les jardins de proximité ou vers le paysage alentour. Les locaux de services et de soins gravitent autour de deux grands patios qui diffusent une lumière naturelle douce filtrée en toiture sur tous les postes de travail. Le restaurant du personnel enfin, avec sa position dominante sur la mer des Caraïbes, au dernier niveau à l’Ouest, permet au personnel de bénéficier d’une vue exceptionnelle.

Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

10

Evolutivité et durabilité

Un ensemble sanitaire aux qualités durable et environnementales remarquables

Penser l’architecture de la santé aujourd’hui, c’est tenir compte du monde qui évolue, c’est affirmer une certaine «politesse environnementale». Si la maîtrise des énergies est au centre des préoccupations, pour penser et construire un projet «citoyen», il faut encore s’assurer qu’il tend à s’adapter au mieux au dynamiques et enjeux du site et aux besoins de ses futurs usagers. Pour la réalisation des nouveaux volumes du CHBT, Groupe-6 a assuré une ambiance et des qualités de confort remarquables, favorables aux meilleures conditions de soins et de sécurité des patients, avec un en particulier : n Un confort assuré pour les locaux d’activités et les chambres des patients - Tous les locaux d’activités bénéficient de la lumière naturelle. En particulier, le basculement de l’axe du bâtiment des médecines a permis de respecter le lit naturel de la ravine et d’intégrer les 2 pôles d’hébergements au centre d’un jardin d’agrément ouvert en direction de la mer, en évitant les vis-à-vis. - Un système de brise-soleil appliqué à l’ensemble des façades, permettra de limiter les sollicitations des groupes froids en occultant les façades exposées aux ardeurs du soleil. Ce système a permis de créer une promenade extérieure à l’ombre du soleil d’Ouest, et accessible depuis les chambres qui conservent ainsi leur fraicheur. - Les groupes froids et installations techniques bruyantes sont regroupés dans un bâtiment technique spécifique avec un traitement acoustique adapté qui limite ces nuisances. n Les matériaux utilisés sont tous compatibles avec la proximité de la mer en assurant une pérennité supérieure et un entretien minimum - condition nécessaire en milieu hospitalier. n Enfin, la construction des deux bâtiments a pu être simultanée et permettre un phasage doux après la mise en œuvre des nouvelles voiries qui ont permis l’accès aux différents chantiers sans perturber l’organisation de l’hôpital.

Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

11

Groupe-6, une équipe d’architectes pluridisciplinaire 3ème agence d’architecture en France regroupant 200 collaborateurs de 15 nationalités différentes, Groupe-6 est une structure pluridisciplinaire composée d’architectes, d’urbanistes, d’architectes d’intérieur, de paysagistes, de directeurs de travaux et d’économistes. Présente à l’international, l’agence travaille en partenariat avec BDP, plus grande agence britannique d’architecture et d’ingénierie comptant plus de 1200 collaborateurs. Depuis 30 ans, Groupe-6 sait concilier l’art de concevoir des projets complexes de grande envergure, rendant compatible une approche esthétique incontestable et une fonctionnalité optimale, dans le respect rigoureux des coûts et des délais. Groupe-6 est une agence d’architecture polyvalente, souple, qui s’adapte aux problématiques confiées par ses clients et Maîtres d’ouvrage. Elle propose des savoir-faire variés répondant à des secteurs d’activité comme l’urbanisme commercial, l’hospitalier, les nouvelles technologies, la recherche et l’enseignement, les sports et loisirs, la culture et enfin l’urbanisme. Dans l’intérêt de son client et du projet final, Groupe-6 sait s’entourer des meilleurs spécialistes et ouvre ses équipes à des savoir-faire extérieurs : ingénierie, paysage, scénographie, éclairage, acoustique, etc. De plus, l’agence mobilise des équipes toujours encadrées par des chefs de projet expérimentés en mesure de réagir à des programmes complexes et exigeants. Groupe-6 s’engage à concevoir des projets répondant aux enjeux du développement durable et de l’éco-responsabilité. L’agence porte toute son attention à la qualité et la durabilité de son architecture et soutient, à l’échelle de ses réalisations, une approche préventive des défis écologiques et énergétiques. Certifié ISO 9001 en 2009, Groupe-6 vise à l’excellence de ses pratiques et travaille à la concrétisation de 4 valeurs-clé : n Considérer ses clients comme de véritables partenaires en leur proposant un dialogue permanent, confiant et constructif autour de leurs projets. Le respect, l’écoute et le dévouement sont autant de comportements que l’agence valorise. n Choisir de s’investir sur des projets ambitieux dont la nature exige de l’agence créativité, rigueur et pragmatisme. A sa propre valorisation, Groupe-6 privilégie les projets de ses clients et les met au premier rang de ses préoccupations. n Garantir un mode de fonctionnement «collectif» toujours en équilibre entre innovation, concertation, méthode, et arbitrage à tous niveaux de décisions. n Proposer à ses clients des solutions architecturales offrant le meilleur parti-pris entre exigences fonctionnelles, flexibilité et durabilité : conditions essentielles à la qualité et à la pérennité des projets.

Paris 94, avenue Ledru-Rollin 75011 Paris T + 33 (0)1 53 17 96 00 F + 33 (0)1 53 17 96 36 Centre Hospitalier de la Basse-Terre © 2010

Grenoble siège social 98 cours de la Libération -BP 2536 38035 Grenoble cedex 2 T +33 (0)4 76 96 45 90 F +33 (0)4 76 21 97 29

www.groupe-6.com

View more...

Comments

Copyright � 2017 NANOPDF Inc.
SUPPORT NANOPDF