Le rapport d`activité

January 26, 2018 | Author: Anonymous | Category: Science, Physique, Waves And Optics
Share Embed Donate


Short Description

Download Le rapport d`activité...

Description

LE DÉPARTEMENT

Le département EPH regroupe des enseignantschercheurs impliqués dans les activités de support (couches basses) des systèmes de télécommunications et dans le développement d’activités liées aux interactions homme – machine. Le département EPH comprend 21 Directeur enseignants-chercheurs (dont 3 HDR) et 2 du département administratifs. Bernadette Dorizzi Téléphone +33 (0)1 60 76 44 3 Télécopie +33 (0)1 60 76 42 84 Courriel [email protected]

La recherche est supportée par des contrats européens, industriels et nationaux et bénéficie de l’apport de collaborations internationales. En 2006, le département a accueilli 11 thésards et 17 stagiaires.

WEB www.int-edu.eu/eph

f

LES AXES DE RECHERCHE

L’activité de recherche au Département Électronique et Physique est structurée autour de quatre équipes : • l’équipe Intermédia étudie les modes de communication entre l’homme et la machine, notamment au travers des projets Interaction gestuelle, Vérification biométrique de l’identité et télévigilance (projets Bio-Identité, Geste, Télémedom) ; • l’équipe Navigation s’intéresse aux problèmes de localisation en environnements divers, notamment en intérieur (Projet I-GNSS) ; • l’équipe VLSI et Communication de proximité s’intéresse aux problèmes de vision artificielle et de communication en espace libre (Projets VisiCom, UWB) ; • l’équipe Optique-optoélectronique s’intéresse principalement aux fonctions dédiées aux architectures de transmission WDM et au traitement tout optique de l’information. (Projet CFO). Ces recherches sont conduites au sein de sept projets structurants du GET.

La Biométrie, qui consiste à vérifier l'identité d'un individu à partir d'une ou plusieurs de ses caractéristiques personnelles, apparait de plus en plus comme une alternative ou un complément aux moyens traditionnels de vérification d'identité. Si un certain nombre de solutions commerciales sont déjà proposées, il n'en reste pas moins le besoin de conduire une recherche à moyen terme soit pour améliorer la qualité des systèmes existants, soit pour explorer de nouvelles modalités. De plus, l'usage d'une seule modalité est souvent limité soit en terme de performance, soit en terme de difficulté d'usage, c'est pourquoi il apparait interessant d'évaluer l'apport de la multimodalité dans ce contexte. L'objectif de ce projet est de poursuivre une recherche tournée à la fois vers la technique et les usages. Nous nous concentrons ainsi sur les aspects algorithmiques des modalités iris, voix, visages, visages parlants, signature manuscrite, évaluations de performance, capteurs et portage en situation de mobilité

Principales réalisations effectives du projet durant l'année 2006 • Identification par l’iris en conditions dégradées : réalisation d’un système nouveau intégrant calculs de corrélation et mesures de qualité. • Vérification par le visage en 2D : études sur ACP et caractérisation de l’illumination. • Vérification par le visage en 3D : méthode de détection de points caractéristiques du visage (CIFRE Thales TRT). • Enregistrement des bases de données multimodales BioSecure et IV2. • Spécification des évaluations multimodales de BioSecure. • Réalisation d’un prototype de caméra différentielle (lumière visible, proche IR) permettant de s’affranchir des effets d’illumination pour le projet VINSI. • Portage d’algorithmes de visage ACP en virgule fixe pour projet VINSI. • Tests de fusion multimodale pour les projets Securephone et VINSI

f

LES PROJETS STRUCTURANTS

• Spécifications d’une plateforme de sécurité biométrique (carte à puce sans contact, biométrie).

BIO-IDENTITÉ

• Études préliminaires de validation d’évaluations multimodales sur bases réelles ou virtuelles.

Ambitions et objectifs du projet

Contrat : Bio-Mul, SecurePhone, BioSecure, VINSI, IV2.

Il s'agit de la description du projet à son initialisation, qui en principe n'est pas modifiée sur toute la durée du projet.

DÉPARTEMENT EPH

f

1 Le département

Département Électronique et Physique (EPH)

DÉPARTEMENT EPH Les projets structurants

2

INTERFACES PERCEPTIVES (IP) Responsable du projet : Patrick Horain

• Segmentation de la voix en parole/non parole, détection de mots clef… • Bibliothèque pour l'exploitation des processeurs graphiques (GPU) pour l’analyse des signaux, en particulier la vidéo.

Ambitions et objectifs du projet Ce projet a pour ambition d'étudier la perception des êtres humains par la machine. Il étend le précédent projet GESTE en intégrant, outre la communication gestuelle, le traitement du visage et de la voix. Nous développerons des technologies grand public robustes pour l'acquisition du geste humain en 3D par vision artificielle monoscopique, la perception des expressions et la reconnaissance du visage, la reconnaissance de mots clefs et de commandes vocales, voire la reconnaissance d'émotions. Ces modalités pourront être combinées pour des applications telles que des interfaces multimodales, l'intelligence ambiante, la restitution virtuelle du sentiment de présence à distance ou le calcul affectif.

Objectifs du projet Nos travaux sur la communication entre personnes distantes médiatisée par des avatars dans des mondes virtuels habités seront portés ces 3 prochaines années par les projets RNTL MyBlog3D de rencontre et d'échange en 3D et SCOS en visualisation collaborative 3D. En particulier, le Blog 3D développé par I-Maginer met à disposition du grand public sur le web un environnement 3D dans lequel chacun peut aménager son propre espace virtuel et qui intègre des technologies classiques de communication et d’échange (avatars animés, voix sur IP, clavardage, vidéo, partage de documents graphiques et d’applications). Toutefois, la perception mutuelle des utilisateurs à travers cet environnement virtuel reste limitée. Les animations des avatars, prédéfinies ou calculées, reflètent mal les actions, les objets d'intérêt, les émotions des utilisateurs. L’attitude corporelle et les expressions du visage sont perdues. Voir les gestes d’une personne agissant sur un objet permet de percevoir et comprendre cette action mieux que si on dispose seulement de son résultat et, dans un contexte multiutilisateurs permet de voir qui fait quoi et qui parle à qui. Nous renforcerons la perception mutuelle des internautes communiquant et partageant des objets dans l’espace 3D virtuel par un dispositif d’interaction intégrant des interfaces perceptuelles et la restitution virtuelle 3D des utilisateurs. Par vision artificielle en temps réel, au moyen d’une webcam ou d’un capteur stéréoscopique, nous restituerons des avatars ressemblants ou déguisés aux utilisateurs qu’ils représentent. Ils seront animés avec réalisme à partir d'une acquisition des gestes et expressions du visage de l'utilisateur représenté. Par une perception multimodale intégrant la vision et la voix, nous appréhenderons les objets d'intérêt de l'utilisateur, voire ses émotions.

Résultats prévus • Acquisition robuste par vision en temps réel des gestes, de l'identité au sein d'un petit groupe et des expressions du visage.

TELEMEDOM Télémédecine au service du patient à domicile Responsable du projet : Jérôme Boudy

Ambitions et objectifs du projet L’objet de ce projet est la réalisation d’un système de télévigilance (ou télésurveillance médicale) simple et fiable pour des personnes cardiaques ou/et âgées restant à leur domicile. Le système visé est composé d'une part d’un boîtier ou terminal mobile, de taille réduite, fixé au patient, et d'autre part d’une base domestique de réception radio intégrée dans l’environnement du patient, l'ensemble pouvant être relié à un réseau de communications domestique. Une connexion de l'ensemble est assurée avec un serveur distant attaché au centre de télésurveillance médicale devant réagir aux alarmes provenant du dispositif de télévigilance du patient, voire analyser en continu les informations physiologiques et actimétriques (mouvements) du patient. Ce projet traite des aspects avancés de traitement des signaux biomédicaux (débruitage, compression), de reconnaissance de formes (segmentation/ classification d'ECG) et de gestion intelligente des interfaces domestiques.

Principales réalisations effectives du projet en 2007 • Évolution et améliorations du terminal portatif de télévigilance, équipé de capteurs pour la détection de tendance cardiaque et d’attitude, robuste aux effets ambulatoires : la fluctuation du capteur de fréquence cardiaque (pouls évolutif) a été placée en dessous de la barre des 10 % et atteint même 5 % grâce à un nouveau “post-traitement” au niveau de la base domestique. Les nouveaux capteurs d’accélérométrie sont effectivement bien spécifiés pour affiner la détection de chute, et leur intégration sur un nouveau HW (carte portable par le patient) est en cours de finalisation : ils on été validés en laboratoire (EPH) et devraient être testés en environnement hospitalier (Hôpital Broca dans le cadre du projet Tandem) au cours du premier semestre 2007 après l’installation d’une chambre équipée dans cet hôpital. • Segmentation et classification automatique du signal ECG basée sur les Modèles de Markov Cachés (MMC) en vue de détecter des risques cardiaques telle que l’ ischémie et les arythmies (R. Andreao, thèse Nov-2004, CAPES-COFECUB) : Ces travaux ont été prolongés dans le cadre du projet incitatif TelCard (stage mestrado Sandra Torres-Müller , 11 mois) par l’implémentation de techniques d’adaptation “on-line” des MMC génériques au patient ; elles reposent sur des approches de type Incrémentales fondées sur les critères de Maximum de Vraisemblance et Maximum a Posteriori. Ces

• Raccordement de la plate-forme TelePat sur le réseau PERCEVALE de l’INT : il permet dès lors de proposer la plate-forme PERCEVALE comme infrastructure dans le projet actuel RNTS-Tandem (AO 2005) coordonné par le Dr. Rigaud de l’Hôpital Broca à Paris. Des tests futurs avec cette plateforme seront effectués dans le cadre de l’installation de la chambre équipée d’hôpital travaux d’évolution pour TANDEM. • Réponses aux appels d’offres FP-7-IST (Call1) et ANRTecSan (Mai et Mars 2007) : 2 propositions (en coopération étroite avec le laboratoire IBISC d’Evry) sont encours dont une a été remise pour TecSan. • Brevet finalisé et déposé à l’INPI par J.L. Baldinger en mi-Mars 2007 sur l’électronique et les traitements embarqués sur le terminal-patient/base radio du système de télévigilance

Références des réalisations/ productions effectives sur 2007 • Démonstrations du système de télévigilance avec les nouvelles fonctions de tests-matériels à diverses réunions avec le SAMU. • Premiers résultats sur la fusion bi-modale des systèmes RFPAT (Holter portable patient) et GARDIEN (INSERM, réseau de capteurs fixes IR de localisation) pour essayer d’accroître la levée de doute (travaux de Master 2 TRIED avec I. Belfeki).

Contrats et composantes du projet • TelePat (terminé récemment en Juillet 2006). • TelCard (terminé en Décembre 2005).

I-GNSS Localisation en intérieur Responsable du projet : Nel Samama

Ambitions et objectifs du projet Les systèmes actuels de localisation se heurtent à la difficulté de réaliser cette fonction dans des environnements divers avec une qualité constante : ceci limite le développement des services

Principales réalisations effectives du projet en 2006 Au cours de cette année, plusieurs objectifs étaient visés. • D'un point de vue technique, il s'agit d'accroître notre compétence dans les deux domaines que sont le positionnement par WLAN et celui utilisant des répéteurs GNSS. Nous avons intégré deux projets européens sur ces deux thèmes : SOPHA pour les WLAN et AGILE pour les répéteurs GNSS. Dans le cadre de SOPHA, nous avons réalisé un système de positionnement WLAN sur PDA dont la démonstration publique a eu lieu en septembre. Les résultats ont été remarqués. Dans le cadre d'AGILE, nous allons implémenter une approche similaire sur un GSM et inclure le positionnement WLAN symbolique dans le démonstrateur final du projet. • Une collaboration scientifique se met en place avec SUP'COM (Tunis) afin d'intégrer les compétences des deux instituts qui sont sur ce sujet extrêmement complémentaires. Nabil Jardak, étudiant de SUP'COM qui a débuté sa thèse en mars 2005 a déjà obtenu des premiers résultats très encourageants. Magda Chelly, autre étudiante de SUP'COM a permis de développer les approches WLAN. • Nous avons débuté, fin 2004, une collaboration avec le CNES sur le thème de répéteurs GNSS. Cette collaboration se poursuit jusqu'à fin 2008 et doit conduire à de nouvelles architectures innovantes, en particulier en utilisant les signaux GALILEO. L'optique de cette coopération est de mettre en place une démonstration en vraie grandeur du système lors de la conférence GNSS 2008 qui se tiendra à Toulouse en avril 2008. • Ensuite, nous souhaitons clairement poursuivre les premiers efforts déployés dans le domaine des usages et applications, afin de pouvoir spécifier les besoins et ainsi calibrer les solutions techniques à déployer (il apparaît par exemple que tous les opérateurs de télécommunication français proposent des services géolocalisés et que nos travaux pourraient les aider à orienter leurs offres, tant par un apport technique que de réflexion par rapport aux contextes d'usages). Bien que nous privilégions pour le moment les actions techniques et les relations contractuelles, plusieurs projets d'étudiants de l'école portent sur ces sujets liés aux usages et aux applications futures.

DÉPARTEMENT EPH

• Procédé de gestion intelligente de la charge de calcul d’un ou plusieurs serveurs de télésurveillance (A. Serra et D. Gaiti, thèse CAPES/UTT-INT, Thèse d’A. Serra soutenue en Juillet 2005), qui a permis d’introduire un nouveau concept très intéressant de gestion intelligente de la charge de serveurs dans le cadre potentiel d’un futur déploiement dans un centre médical de télévigilance. Des travaux de collaboration futurs avec l’équipe de A. Serra au Brésil (Fortaleza) sont prévus (projet CAPESCOFECUB, stage 5 mois avec l’ESIEE en charge du serveur TelePat).

géolocalisés. Le positionnement en intérieur en est le cas le plus représentatif. La diversité des solutions proposées et leur maturité montrent que la voie n'est pas encore tracée. De plus, les orientations choisies par les grands industriels du domaine montrent des limitations qui relancent l'intérêt pour une recherche innovante. Cependant, les choix vont s'opérer d'ici quelques années pour coïncider avec les échéances du programme GALILEO. Le projet I-GNSS vise à permettre la réalisation d'un système universel de localisation, incluant l'intérieur, en démontrant expérimentalement l'implémentation de certaines techniques originales. Parallèlement, les aspects usages et applications sont considérés afin de positionner le GET comme acteur du domaine.

3 Les projets structurants

travaux terminés (fin-Décembre 2005) ont montré clairement l’intérêt d’utiliser une adaptation on-line du fait des performances maintenues pour une réduction effective de charge de calcul. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication à la conférence IEEE-ISIEE au Canada en Juillet 2006 et ont permis de démarrer une coopération avec l’ENST-Bretagne sur ce sujet de recherche.

DÉPARTEMENT EPH Les projets structurants

4

Résultats prévus en 2007 et éventuellement livrables

Système de communications optique en espace libre haut débit

Les deux directions de travaux actuels sont développées: WLAN et GNSS. Dans le premier cas, les principales actions sont liées aux projets AGILE et GéoService (Crédits Incitatifs GET 2007) : il s'agit d'implémenter et de développer nos approches sur GSM et PDA. Dans le cas des GNSS, l'objectif est clairement d'optimiser le positionnement à l'aide de répéteurs et de mettre en œuvre le système pour GNSS 2008. Plusieurs publications sont prévues dans le cadre des deux directions.

L’objectif est de proposer et valider un système de communications en espace libre à l’aide d’une rétineréceptrice intelligente. La rétine VLSI-O permet de détecter et poursuivre l’image de la source émettrice sur le plan focal. Ce mode de fonctionnement améliore fortement le rapport signal sur bruit et en même temps donne un certain degré de mobilité. Un débit de transmission supérieur à 20Mbit/s est envisageable à court terme.

Contrats et composantes du projet SOPHA Contrat FP6/IP (terminé fin 2006). GéoService Crédits Incitatifs GET (2007). AGILE Contrat FP6/IP (en cours jusqu’à fin 2007). CNES Contrat industriel (en cours jusqu’à fin 2008).

VISICOM VLSI-O pour vision et communication Responsable du projet : Yang Ni En collaboration avec l’ ENST Bretagne

Ambitions et objectifs du projet En combinant l’électronique intégrée moderne (VLSI) et l’optique moderne (O), nous pouvons proposer des solutions efficaces pour un large éventail d’applications allant de la vision artificielle jusqu’aux communications optiques en espace libre. C’est dans cette direction que nous voulons unir et renforcer nos expériences en rétine électronique à l’INT et en matrices LCD intelligentes afin de créer un pôle d’excellence dans ce domaine pluridisciplinaire.

Les thématiques étudiées sont : • Capteurs d’image de très grande dynamique et de très résistance à l’ éblouissement. • Système de communications optique en espace libre haut débit. • Systèmes de captures pour la biométrie.

Objectifs du projet Capteurs d’image de très grande dynamique et de très résistance à éblouissement. L’objectif est d’associer les travaux sur la caméra à très grande dynamique (INT) avec la matrice LCD intelligente anti-éblouissement (ENST Bretagne) afin de compenser un certain nombre des défauts de ces systèmes respectifs. Une caméra logarithmique de très grande dynamique est en cours de réalisation au sein de GET-INT/EPH. La continuation de GETENST/optique n’est pas certaine… Mais l’INT a collaboré avec CSIST, Taiwan sur un capteur logarithmique CMOS à dynamique étendue. La puce prototype fonctionne bien et les caractérisations sont en cours.

Systèmes de captures pour la biométrie Ces activités sont en collaboration avec le projet BioIdentité. L’objectif ici est de proposer, valider et réaliser des capteurs innovants, plus efficaces pour les applications biométriques comme la reconnaissance de visage, l’identification par empreinte digitale, etc. Une étude de faisabilité industrielle a été effectuée dans le cadre d’une subvention par OSEO/ANVAR. Un projet de recherche sur le crédit incitatif GET Vmike a été réalisé dans ce cadre en collaborant avec Télécom Paris, ENST-Bretagne. Résultats prévus et éventuellement livrables : • Réalisation d’une caméra prototype de très grande dynamique. • Étude des éléments de base pour la communications en espace libre. • Étude d’un capteur d’empreinte digitale. • Amélioration d’une caméra IR à suppression de la lumière ambiante. • Prototype Vmike.

CLUB : COMMUNICATION DE PROXIMITE Responsable du projet : Yang Ni, (Xavier Bégaud GETTélécom Paris) Cette activité de recherche a été officiellement initiée en 2002. Les analyses ont montré que beaucoup d’applications en communication de proximité exigent un matériel simple, à bas coût et à très faible consommation électrique. La plupart des systèmes de communications actuels sont conçus pour la transmission de données dans un contexte micro-informatique et ne répondent pas tout à fait à ces critères d’exigence. Par conséquent, les objectifs de recherche visent à réaliser des dispositifs de communications basés sur des structures nouvelles et innovantes dont font partie les systèmes UWB. Le projet structurant CLUB (Communications à Large et Ultra-large Bande) tend à créer un pôle de compétence pluridisciplinaire au sein du GET autour du thème de recherche UWB. Les activités de GETINT portent essentiellement sur l’intégration CMOS de la partie RF des systèmes UWB.

• Le projet UWB-Domo en 2004 a porté sur la conception et la réalisation d’un démonstrateur UWB à impulsion multi-bandes. Ce démonstrateur multi-bandes a été réalisé sur la base de la plate forme UWB. L’accent a été aussi mis sur les études de la propagation, les codages source-canal (Turbocode) et les problèmes de synchronisation. A travers ces deux projets et grâce à des réalisations matérielles, nous avons pu collecter des données réelles de première main à la fois sur la réalisation matérielle et sur les traitements de signal associés. La modularité de ces plates-formes nous permetra de tester et valider des nouveaux concepts tout au long des activités au sein de CLUB.

Nouvelle approche TDSC pour TR-UWB (INT) Malgré la simplicité matérielle démontrée d’un système UWB à impulsion, une simple détection d’énergie présente plusieurs limitations sérieuses. D’abord le fonctionnement quadratique d’un tel détecteur limite le niveau minimum du signal à détecter. Ensuite le post-filtrage passe-bas nécessaire réduit considérablement l’amplitude du signal à la sortie du détecteur, étale ce même signal sur l’axe des temps conduisant à une résolution temporelle beaucoup plus faible que les impulsions UWB initiales. Pour remédier à ces deux problèmes qui limitent la porté et la capacité de discrimination d’un récepteur UWB à impulsion, des méthodes plus efficaces sont nécessaires. Une approche idéale devrait présenter les caractéristiques suivantes : haute sensibilité de détection, fort pouvoir de discrimination temporelle favorisant l’élimination des interférences, capacité de multiplexage et grande facilité de synchronisation entre l’émission et la réception. Ces considérations nous ont conduit à visiter à nouveau le concept TR-UWB où une référence est transmise en même temps que l’information. Le codage TR-UWB et la méthode de détection associée répondent bien aux problématiques évoquées. Mais cette méthode de détection, basée sur une ligne à retard analogique, est difficile à réaliser en électronique moderne intégrée. La difficulté à la programmer en temps réel limite sérieusement son utilité dans un contexte multi-utilisateurs.

Nous avons proposé une approche très différente basée sur une conversion temps-espace à l’aide d’un échantillonneur analogique. Cet échantillonneur analogique capte un signal UWB sur une période très brève et le stocke sur une matrice de points mémoire analogique. Par cette conversion temps-espace, nous pouvons obtenir la forme d’onde du signal UWB reçu (l’image du signal UWB). En mettant en place deux échantillonneurs de ce type activé en temps différé, nous pouvons construire un détecteur du signal TRUWB en comparant les deux “images” du signal UWB. Cette méthode, appelée TDSC pour Time Delayed Sampling and Correlation, a pu être testée en configuration réelle dans notre laboratoire à l’aide des générateurs d’impulsion et des oscilloscopes numériques à mémoire. Cette validation a été faite sur bande de fréquence abaissée due aux limitations en performance de nos instruments. Nos expérimentations ont clairement démontré l’efficacité remarquable de cette approche. Des études avec des instruments plus performants sur des fréquences plus élevées sont à prévoir. L’originalité de cette approche a abouti sur le dépôt d’un brevet par monsieur le professeur Yang NI.

CFO : COMPOSANTS ET FONCTIONS OPTIQUES Responsable du projet : Badr-Eddine Benkelfat

Lasers à boites quantiques et tolérance à la rétrocation optique Contextes et objectifs Le développement de cette thématique, sous forme de cotutelle d’une thèse, s’inscrit dans la continuité d’une collaboration depuis quelques années avec le LPN, dont l’objectif principal est de développer des sources lasers plus performantes. Grâce au confinement dans les trois dimensions de l’espace, des propriétés remarquables sont attendues des lasers à boîtes quantiques (BQs), tels que faible courant de seuil, température caractéristique et gain élevés, et faible facteur de couplage phase-amplitude. Cette dernière propriété permettrait d’obtenir des lasers très tolérants à la rétroaction optique et donc de réaliser des modules d’émission sans isolateur optique. L’objectif de cette thèse est d’étudier la tolérance à la rétroaction optique des lasers à BQs. Le travail implique aussi la réalisation technologique de lasers DFB à BQs émettant à 1,55 µm. Cette thèse entre dans le cadre du projet européen IP-ZODIAC.

Résultats L’étude de la tolérance à la rétroaction optique sur les lasers à BQs est réalisée en collaboration avec le partenaire Alcatel-Thalès III-V Lab. On évalue la tolérance de ces lasers à la rétroaction optique en déterminant le seuil d’effondrement de la cohérence, c’est-à-dire le taux de retour optique à partir duquel le laser entre dans le régime d’effondrement de la cohérence, critique pour les transmissions optiques. Des premières mesures sur des lasers à bâtonnets quantiques ont démontré une modulation directe à

DÉPARTEMENT EPH

(Plate-forme UWB & UWB-Domo) Les activités CLUB ont été largement soutenues par la direction scientifique GET sous forme de deux projets de recherche sur crédit incitatif en 2003 (Plate forme UWB) et en 2004 (UWB-Domo). Ces deux projets nous ont permis d’étudier les aspects des systèmes UWB à impulsion allant de la génération d’impulsion jusqu’au codage source et canal. • Le projet Plate forme UWB en 2003 (GET-INT & GETENST) a été consacré à la conception et réalisation d’une plate forme UWB à impulsion avec des composants discrets. Cette plate forme a démontré qu’une simplification substantielle d’un système de communications est possible grâce à une architecture UWB à impulsion basée sur la détection d’énergie. Une plate forme modulaire et fonctionnelle issue de ce projet a permis d’élargir cette étude vers les autres écoles du GET.

5 Les projets structurants

Projets Incitatifs 2003-2004

6 Les projets structurants

Fig. 4 : Photo MEB du guide d’onde optique en arête et du réseau métallique DFB latéral 0

optical power (dBm)

DÉPARTEMENT EPH

10 Gbps jusqu’à -32 dB de rétroaction optique (voir Fig.1, 2, 3). Des mesures récentes sur d’autres lasers ont donné de meilleurs résultats et ont montré la possibilité d’utiliser les lasers à BQs émettant à 1,55µm sans isolateur optique. En effet, on a démontré que ces lasers tolèrent jusqu’à -28 dB de rétroaction optique à 1 mW et -21 dB à 10 mW. On a donc démontré le potentiel de ces lasers pour des modules sans isolateur optique et une amélioration nette par rapport aux lasers à puits quantiques. Une étude théorique est aussi menée pour expliquer ces résultats. Des mesures de facteur de couplage phaseamplitude et de facteur d’amortissement sont notamment réalisées sur ces lasers. Des simulations sont également en cours.

-10 -20 -30 -40 -50 -60 -70

1536

1538

1540

1542

1544

wa vele ngth (n m)

1546

1548

1550

Fig. 5 : Spectre optique d’un laser DFB à réseau latéral métallique à 70 mA

Fig. 1 : Élargissement du spectre optique dans le régime d’effondrement de la cohérence

Perspectives • Optimisation technologique des lasers DFB. • Mesures de tolérance à la rétroaction optique en fonction de la température. • Mesures de tolérance à la rétroaction optique de lasers à BQs émettant à 1,3 µm. • Compréhension de l’amélioration de la tolérance à la rétroaction optique des lasers à BQs par rapport aux lasers à puits quantiques.

Fig. 2 : Seuil d’effondrement de la cohérence en fonction du courant de polarisation

Comportement dynamique d’un amplificateur à fibre dopée à l’erbium : réalisation de fonctions optiques Objectifs

Fig. 3 : Taux d’erreur binaire en fonction de la puissance en réception d’un laser à BQs pour différents taux de retour optique (γ)

En ce qui concerne la réalisation technologique, des premiers lasers DFB ont été fabriqués. Une autre technologie est en cours afin d’améliorer ces premiers résultats. Il s’agit d’optimiser le coefficient de couplage du réseau DFB. Des simulations ont été faites au préalable pour déterminer en autres ce coefficient de couplage en fonction des paramètres du guide optique (largeur, profondeur de gravure…).

Les amplificateurs optiques à base de fibre dopée à l’Erbium jouent un rôle singulier dans le domaine des télécommunications optiques pour les liaisons pointà-point. Ils ont permis l’essor des communications multiplexées en longueur d’onde (WDM) à haut débit de par leur capacité à traiter de façon tout-optique les signaux WDM. Toutefois de nouveaux verrous technologiques restent encore à lever pour favoriser l’émergence des futurs réseaux transparents. Ils reposent sans aucun doute sur de l’élaboration de nouvelles fonctions tout-optiques telles que la conversion en longueur d’onde, l’amplification à gain stabilisé, etc… Parmi les diverses solutions proposées dans la littérature pour leur réalisation, quelques équipes ont cherché à exploiter la fibre dopée à l’Erbium. Il s’agit d’un des axes exploratoires du laboratoire visant à déterminer les possibilités offertes par la fibre dopée à l’Erbium (FDE) pour la réalisation de ces fonctions. Un effort est tout particulièrement consacré à l’étude du comportement dynamique d’un tel milieu.

0,4

0,9

0,3

IS

-1

α(m ) 0,3

0,0

Résultats

P (mw)

0,6

1530

1540

λ (µm)

0,2

0,1

Dynamic Static 1550

0,0 1560

guides courbés, résonateur en anneaux, lasers dégradés etc…). Même si cette technique non invasive est simple, elle requière néanmoins une compréhension fine des signaux enregistrés. Pour y arriver nous développons de nouvelles méthodologies d’analyse spécifiques à chaque composant afin de faciliter la compréhension des réflectogrammes. Elles reposent sur la localisation et la détermination de la nature des informations exploitables. A ce titre un sujet d’étude venant de démarrer concerne l’analyse des guides à cristaux photoniques (CP).

Static Dynamic Sola 1530

1540

λ (µm)

1550

1560

Fig. 6 : Comparaison des paramètres intrinsèques obtenus par des mesures statiques et dynamiques

Pour y arriver et ainsi être capable de concevoir et optimiser diverses architectures pressenties, une configuration basée sur la modulation d’un laser à FDE a été étudiée numériquement et expérimentalement. Plus exactement, nous avons proposé un moyen d’évaluer les paramètres intrinsèques de la fibre à partir des évolutions des oscillations de relaxation avec la puissance du laser de pompe. Un mode opératoire a alors été proposé afin de déduire les paramètres utilisés dans le simulateur à partir des modélisations de la réponse temporelle du laser. Il est à noter que cette façon très générale de procéder est parfaitement consistante avec le modèle employé et permet de plus de s’affranchir des difficultés couramment rencontrées lors de l’évaluation des paramètres liés aux sections efficaces d’émission de la FDE. Afin de la valider, les paramètres expérimentaux obtenus sur une fibre de six mètres ont été comparés à d’autres résultats précédemment validés grâces à des mesures statiques alternatives (cf. figure 6). Malgré la bonne concordance entre ces résultats, on peut toutefois constater quelques divergences vers 1530nm. A ce propos, des études sont en cours pour déterminer leur origine. Projets : Réseau d’excellence e-photon One+: WPVD-T.

Jusqu’à présent, deux techniques ont été utilisées pour caractériser les pertes de propagation, l’une basée sur la méthode de la source interne, l’autre sur les oscillations Fabry-Pérot (FP). Nous en proposons une troisième qui repose sur l’analyse OLCR de cristaux photoniques insérés dans une cavité FP. Un réflectogramme typique enregistré sur une structure ayant trois rangés de dents manquantes est visible (fig. 7). Les multiples pics régulièrement espacés sont associés aux différents allers-retours que subit la lumière dans la cavité FP après propagation dans les CP. Leur décroissance régulière traduit les pertes totales subies lors d’un aller-retour. Dès lors, leur étude en fonction de la longueur des CP permet une évaluation directe des pertes de propagation liées aux CP. Nous avons par ailleurs montré à l’aide de simulations que cette façon de procéder rapide ne souffre d’aucune ambigüité lors de réflexions parasites importantes au niveau des zones de transitions entre les CP et ses guides d’accès. Cette propriété est spécifique à la réflectométrie OLCR. Elle permet de plus une évaluation quantitative des pertes avec peu d’échantillons du fait de la présence de nombreux allers-retours ainsi que l’évaluation du coefficient de couplage entre les guides d’accès/ CP.

Réflectométrie à faible cohérence : analyse des composants photoniques Objectifs La technique de réflectométrie à faible cohérence (OLCR) développée à l’origine principalement pour localiser les réflexions dans les fibres et composants optiques s’avère être aussi particulièrement utile à l’analyse des composants et circuits photoniques. Nous l’avons employée au cours de ces dernières années non seulement pour optimiser le design de divers composants mais aussi pour évaluer l’influence des process employés sur leurs performances finales ou encore étudier la dégradation de composants actifs (butt-joint, réseaux de Bragg, coupleur MMI,

On peut remarquer que les caractérisations habituellement employées sont effectuées dans le domaine des longueurs d’onde. Cette façon de procéder très utile pour une confrontation avec les calculs de structures de bandes peut néanmoins masquer certains aspects de la propagation dans les cristaux réels. Toutefois

DÉPARTEMENT EPH

Un outil de simulation permettant de modéliser le comportement dynamique de la fibre dopée a été récemment proposé dans la littérature. Son intérêt réside principalement dans sa simplicité et sa capacité à modéliser diverses architectures telles que des lasers EDF ou des amplificateurs à gain stabilisé. Cependant et à notre connaissance aucune validation expérimentale n’a jusqu’alors été démontrée.

7 Les projets structurants

Résultats

DÉPARTEMENT EPH Les projets structurants

8

l’exploitation de la pleine résolution spatiale (~15µm) de l’instrument dans le domaine spatial nous a permis d’identifier des signatures anormales. Elles témoignent que les CP ne se comportent pas toujours comme des guides idéaux (cf. fig 8). Les études se poursuivent pour déterminer leurs origines et évaluer dans quelle mesure les réflectogrammes donnent des informations sur les irrégularités d’inscription des trous. Ce travail devrait à terme aider au bon choix des méthodes de réalisation à employer. Projets : Projet ANR-L2CP.

Filtres et dispositifs optiques accordables en longueur d'onde dédiés aux architectures WDM Contexte et Objectifs Les études dédiées aux filtres et dispositifs optiques agiles en longueur d’onde qui ont été menées ont, cette fois-ci, comme cadre le projet incitatif DEPART (Dispositifs optoÉlectroniques Participant à l’Adaptation des Réseaux de Transport) qui a été proposé comme une introduction au projet CARRIOCAS du pôle de compétitivité [email protected] Ce projet, dédié spécifiquement à la fourniture d’équipements, devrait permettre la mise en place d’une plateforme expérimentale de calcul réparti utilisant des liens à 40Gbit/s. Les équipes franciliennes de DEPART (l’INT et l’ENST) contribuent dans le sous-projet 1 de CARRIOCAS, sous-projet dédié à “l’ingénierie des systèmes de transmission à 40 Gbit/s”. Notre contribution est principalement axée sur la définition et la validation expérimentale de l’architecture des nœuds reconfigurables. C’est dans ce cadre que nous nous sommes intéressés à l’étude des composants destinés à l’optimisation de la fonction de filtrage, pour les applications du type ROADM (Reconfigurable Optical Add Drop Multiplexer) propres aux nœuds de routage, et ce en termes de contraste et d’agilité en longueur d’onde de ses paramètres caractéristiques. La fonction de filtrage mise en œuvre nous a permis de démontrer la faisabilité d’un commutateur accordable en longueur d’onde électrooptiquement. Elle pourrait être mise à profit pour la réalisation d’un laser à fibre dopée erbium continument accordable sur un large domaine spectral.

Principaux résultats 1. Accordabilité de la bande passante d’un filtre hybride biréfringent à cristaux liquides [1] Plusieurs approches ont été exploitées dans la bande [1530-1565] nm. Les premiers tests de faisabilité ont montré que les plus intéressantes, basées sur une modulation de la biréfringence des étages de la structure, ou celle du nombre des étages constitutifs, que nous avons appelé "technique d'annulation optique", ont permis d’obtenir une accordabilité de la bande passante de 5 nm à 50 nm pour la première approche et de 2,6 nm à 12,4 nm pour la seconde et ce sans altération du gabarit et du contraste de la

fonction de filtrage. La reconfiguration des maximas de la fonction de transmission de la structure est bien évidemment toujours assurée en agissant sur l’élément dynamique de la structure (les cellules à cristaux liquides, dans ce cas). Une étude plus fine a été menée sur une architecture Lyot utilisant uniquement des cellules à cristaux liquides à très forte dynamique et permettant d’assurer une accordabilité de la bande passante par modulation de la biréfringence. 2. Commutateur 1x2 agile en longueur d’onde [2] Une nouvelle architecture, basée sur un filtre de olc hybride accordable en longueur d’onde, a été mise en œuvre et testée expérimentalement dans la bande C [1530-1560] nm. La figure cidessous illustre la structure du commutateur ainsi que le résultat expérimental correspondant à un état de la structure.

λ1 λ2 λ3 λ4

λi

λ1 λ2 ... λi

Structure du commutateur en longueur d’onde 1x2. Dans l’état direct (bar state), la longueur d’onde λi est aiguillée vers le port de sortie 1. Dans l’état croisé (cross state), les canaux restants sont disponibles sur le port 2

Fonction triangulaire & ses approximations

fonction porte et ses approximations

1

Ideale 11 coefs 8 = 4 =

0.9 0.8 0.7

0.8

0.6

0.6

0.5 0.4

0.4 0.3

0.2

0.2 0.1

0 0

-0.2

0

1

2

3 4 -a.w- en radian

5

6

0

1

2

3 -a.w-

4 en radian

5

6

7

7

3. Filtres à gabarits prédéfinis Des études et simulations ont montré que les structures biréfringentes de type olc sont très bien adaptées à la conception de fonctions de filtrage à gabarit prédéfini. La figure ci-dessus illustre deux exemples de fonction dont la forme dépend du nombre d’étages constituant le filtre. Une étude de faisabilité sera menée en optique intégrée sur un substrat de niobate de lithium à polarisation ferroélectrique périodiquement inversée (PPLN, Periodically Poled Lithium Niobate). 4. Apodisation des filtres biréfringents Dans la continuité des études dédiées aux filtres de fréquences optiques agiles en longueur d'onde, nous nous sommes intéressés à la mise en œuvre d'une source laser à cavité étendue accordable en longueur d'onde. Le milieu actif est dans notre cas une fibre dopée à l'erbium alors que l'élément intra-cavité est un filtre de olc

hybride à cristaux liquides. Ces derniers représentent une classe à part dans les mécanismes d'accord électro-optiques. Même si les temps d'accord sont relativement lents, ils peuvent induire des fortes variations de biréfringence et offrir ainsi une bande d'accordabilité significative et des taux d'accords relativement peu élevés. Les résultats préliminaires ont montré que l'amélioration des performances propres à cette fonctionnalité, très recherchée dans les réseaux reconfigurables, passe par une optimisation du filtre intra-cavité notamment en termes de contraste. Pour cela, un filtre de Lyot apodisé à 4 étages, en vue d’obtenir un contraste maximum par diminution des lobes secondaires, a été réalisé et caractérisé. Le contraste obtenu est de l’ordre de 25 dB. La finalité de cette structure est de permettre l’accordabilité continue, sans saut de mode, d’un laser à fibre dopé erbium (EDFL).

Transmission spectrale calculée et mesurée d'un filtre de Lyot apodisé à 4 étages

Projets : Projet SP1- CARRIOCAS; Réseau d’excellence e-photon One+: WP-VD-S.

9 Les projets structurants

Ideale 9 coefs 5 coefs 3 coefs

DÉPARTEMENT EPH

1

1.2

DÉPARTEMENT EPH Publications

10

Publications du département EPH ARTICLES SCIENTIFIQUES PUBLIÉS DANS LES REVUES INTERNATIONALES À COMITÉ DE LECTURE NI Y., KRICHEN E., HIZEM W., GARCIASALICETTI S., DORIZZI B , “Active Differential CMOS Imaging Device for Human Face Recognition”, IEEE Signal Processing Letters, 2006, Volume 13, N°4, p. 220-223. FERRIÈRE R , BENKELFAT B.E., DUDLEY J.M., and GHOUMID K., “Bragg mirror inscription on LiNbO3 waveguides by index microstructuration”, Applied Optics 2006, 45, p. 3553-3560. HAMDI R. , BENKELFAT B.E., ZOU Q., and GOTTESMAN Y., “Bandwidth tuning of hybrid-liquid crystal ·olc filters based on an optical cancelling technique”, Optics Communications, 2006, p. 64-68. ANDREAO R., DORIZZI B., BOUDY J., “ECG Signal Analysis through hiden markov models”, IEEE Trans Biomedical Engineering, August 2006, vol. 53, N° 8, p. 1541-1549. ZOU Q., AZOUIGUI S., RAMDANE A., et BENKELFAT B.E. “Propriétés d'émission d'une structure périodique - dépendance en polarisation et en localisation de dipôle”, Journal de Physique IV, France, octobre 2006, Vol.135, p.331-333. ISBN: 2-86883-967-3. ZOU Q., AZOUIGUI S., RAMDANE A., et BENKELFAT B.E , "Comportement oscillatoire d'une structure émettrice périodique perturbée par une onde électromagnétique", Journal de Physique IV, France, 2006, Vol.135, p.335-337. ISBN: 2-86883-967-3

CHAPITRES DE LIVRES

SCIENTIFIQUES À DIFFUSION INTERNATIONALE DORIZZI B., New Trends in Biometrics , in Telecommunications : Advances and Trends in Transmission, Networking and Applications, Edited by Charles

Casimirio Cavalcante, Ricardo Fialho Colares, Paulo Cesar Barbosa, pp.157171, University of Fortaleza Press, UNIFOR, Fortaleza-Brazil (2006), ISBN 8598876-18-6, pp. 157-171 (disponible gratuitement sur http://www.gtel.ufc. br/~charles/PDF/book_telecommunications.pdf).

ARTICLES PUBLIÉS DANS LES ACTES DES COLLOQUES SCIENTIFIQUES INTERNATIONAUX À COMITÉ DE LECTURE HIZEM W, KRICHEN E., NI Y., DORIZZI B. , GARCIA-SALICETTI S., “Specific Sensors for face recognition”, Proc. (47-54) of the International Conference on Biometrics (ICB'06), Hong Kong, 5-7 Janvier 2006. ISBN 3-540-31111-4. BHATIA P., BOUDY J., ANDREÃO R.V. “Wavelet Transformation and PreSelection of Mother Wavelets for ECG Signal Processing” IASTED’06-BIOMED conference in Innsbruck, Austria, February 2006 ISBN:0-88986-578-7. ANDREÃO R.V., BOUDY J., “A comparison of Wavelets Transforms through an HMM based ECG Segmentation and Classification System” IASTED’06 BIOMED conference in Innsbruck, Austria. February 2006, p. 264-269, ISBN:0-88986-578-7. BENKELFAT B-E., HAMDI R., et GANGLOFF E., “Quelques investigations sur les filtres optiques agiles en longueur d’onde dédiés aux réseaux d’accès”, 5ème Journées Internationales d’Optique et du Traitement de l’Information, OPTIQUE'06, Rabat, Maroc, 19-20 avril 2006, p. 60-64. MORRIS A.C., JASSIM S.A., SELLAHEWA H., ALLANO L., EHLERS J., WU D., KOREMA J., GARCIA-SALICETTI G , LY VAN B. and DORIZZ B., “Multimodal person authentication on a smartphone under realistic conditions”, Proc. CD of the SPIE Symposium on Biometric Technology for Human Identification, Orlando, Floride, USA, Avril 2006.

RICCI R., CHOLLET G., CRISPINO M.V., JASSIM S., KOREMAN J., M. OLIVARDIMAS, GARCIA-SALICETTI S., SORIARODRIGUEZ P., “SecurePhone: a mobile phone with biometric authentication and e-signature support for dealing secure transactions on the fly”, Proc. CD of the SPIE Symposium on Mobile Multimedia/Image Processing for Military and Security Applications, Orlando, Floride, USA, Avril 2006,. ALLANO L., MORRIS A.C., SELLAHEWA H., GARCIA-SALICETTI S., KOREMAN J., JASSIM S.A., LY VAN B., D. WU and DORIZZI B. , “Non intrusive multi-biometrics on a mobile device: a comparison of fusion techniques,” Proc. CD of the SPIE Symposium on Biometric Technology for Human Identification, Orlando, Floride, USA, Avril 2006. KOREMAN J., MORRIS A.C., WU D., JASSIM S., SELLAHEWA H., EHLERS J., CHOLLET G. AVERSANO, BREDIN B., GARCIA-SALICETTI S., ALLANO L., LY VAN B., DORIZZI B., “Multi-modal biometric authentication on the SecurePhone PDA”, MMUA, Multi-Modal User Authentication Workshop (MMUA), Toulouse, France, Mai 2006. 132, cd. SAMAMA N., “Symbolic WLAN Indoor Positioning System - Achievable Performance In Non-Calibrated Environments”, ENC-GNSS 2006, Manchester, UK. May 2006, Cd. SAMAMA N. and VERVISCH-PICOIS A., “Analysis Of 3D Repeater Based Indoor Positioning System - Specific Case Of Indoor DOP”, ENC-GNSS 2006, Manchester, UK, May 2006, Cd. DORIZZI B., GARCIA-SALICETTI S., ALLANO L., “Multimodality in Biosecure: Evaluation on Real Virtual Subjects”, International Conference on Acoustics, Speech and Signal Processing (ICASSP’06, Special Session on Multimodal Biometrics), Toulouse, France Mai 2006. cd.

FARRUGIA J.P., HORAIN P., GUEHENNEUX E., ALLUSSE Y., “GPUCV: A framework for image processing acceleration with graphics processors”, IEEE International Conference on Multimedia & Expo (ICME 2006),Toronto, Ontario, Canada, July 9-12,2006. cd. TORRES-MÜLLER T., ANDREAO R., BOUDY J., SALICETTI S., DORIZZI B.: “Online HMM Adaptation Applied to ECG Signal Analysis “,IEEE-ISIE Conference, Canada, July 2006. volume 1 p 511-514, ISBN: 1-4244-0496-7. ALLANO L., GARCIA-SALICETTI S., DORIZZI B., “On the validity of virtual subjects for multibiometric systems evaluation”, 6th International Conference on Recent Advances in Soft Computing, Canterbury, United Kingdom, July 2006, cd. MULLER M., N Y. I, LAMBERTI R., SABER C., “A NEW signal detection method for TRUWB By Time Delayed Sampling & Correlation (TDSC)”; WINSYS 2006, aôut 2006, cd. ANOUAR MELLAKH M.,PETROVSKADELACRETAZ P., DORIZZI B., “Using signal residual information of Eigenfaces for PCA face space dimentionality characteristics”, ICPR 2006,Hong Kong, September 2006, p. 574-577. VERVISCH-PICOIS A., BIDEAU A., JEANNOT M., SAMAMA N., “2D Indoor Dynamic Positioning Using GNSS Based Repeaters”, ION GNSS 2006, Forth Worth, USA, Septembre 2006. cd.

SAMAMA N., “Positionnement symbolique en intérieur à l'aide de WLAN”, UbiMob 2006, Paris, France, Septembre 2006, cd. HAMDI R., BENKELFAT B.E., ZOU Q., and VINOUZE B., “A novel 1x2 wavelength routing switch based on tunable hybrid liquid-crystal ·olc filter”, (0-7803-97908/06 ©2006 IEEE), Proceedings of The International Conference on Photonics in Switching 2006 , Greece, 16-18 oct. 2006, p. 102 – 104. ZOU Z., ZOU J.P., and BENKELFAT B.E., “Multi-parameter characterization of transverse super-resolution effect produced by a lens-shaped birefringent crystal”, Proceedings of the EOS Annual Meeting, Topical Meeting on MicroOptics, Diffractive and Optical MEMS , Paris, France, 17 -19 october 2006, (TOM 4), p.180-181. ABWERZGER G., HOFMANN- WELLENHOF B., NILSSON B., NORMARK P-L, SAMAMA N., KAHMANN A., “Sopha - Integration of Software Receiver with Enhanced Integrity Concept on PDA for Safety Critical Handheld Applications”, NAVITEC 2006, 11-13 December 2006 -ESTEC, The Netherlands, cd.

ARTICLES PUBLIÉS DANS LES ACTES DES COLLOQUES SCIENTIFIQUES NATIONAUX À COMITÉ DE LECTURE BOU ABBOUD G., BENKELFAT B.E., GROSSARD N., FERRIERE R., et GHOUMID K. “Nouvelle approche pour l’analyse d’un guide TiPE : LiNbO3 distribué. Application à la génération de fonctions de filtrage”, Actes des Journées Nationales d'Optique Guidée (JNOG'06), Metz, nov. 2006, p. 303-305.

AZOUIGUI S., DAGENS B., LELARGE F., PROVOST J.G., ACCARD A., GRILLOT F., MARTINEZ A., ZOU Q., et RAMDANE A., “Forte tolérance à la rétroaction optique des lasers à batonnets quantiques InAs/InP émettant à 1,55 µm”, JNOG’06: 25èmes Journées Nationales d’Optique Guidée, (JNOG’06) , Metz, France, 7-9 Novembre, 2006, p. 36-38.

COMMUNICATIONS PRÉSENTÉES DANS LES COLLOQUES SCIENTIFIQUES SANS ACTES OU AVEC ACTES À DIFFUSION LIMITÉE D. PETROVSKA : Présentation BioSecure a ICB2006 (janv. 2006). D. PETROVSKA : Participation aux évaluations NIST sur vérification du locuteur (avril 2006) avec workshop June 2006. AZOUIGUI S., DAGENS B., LELARGE F., PROVOST J.G., ACCARD A., GRILLOT F., MARTINEZ A., ZOU Q., and RAMDANE A., “Tolerance to optical feedback of 10 Gbps InP quantum-dash lasers emitting at 1.55 µm”, International Symposium on Semiconductor Nanostructures, Technische Universität Berlin, Berlin, Germany, 7-8 September 2006. B. DORIZZI : invited speaker : ITS 2006 Brésil, Septembre 2006 : The Securephone project : secured transactions through biometrics.

DÉPARTEMENT EPH

BOUDY J., BALDINGER J.L., DELAVAULT F., DR FARIN I., ANDREAO R., TORRESMÜLLER S., SERRA A., ROCARIES F., DIETRICH C., LACOMBE A., STEENKESTE F., DR. M. BAER, DR. OZGULER, GAITI D., “Telemedecine for elderly patients at home : the TelePat project”, ICOST conference, Ulster, Belfast, June 2006. p 77-81.

JARDAK N., SAMAMA N. , VERVISCHPICOIS A., “Futurs GNSS et Continuité Intérieur-Extérieur de la Fonction Localisation”, UbiMob 2006, Paris, France, Septembre 2006, cd.

11 Publications

ELHANNANI, TOLEDANO D., PETROVSKADELACRÉTAZ D., MONTERO A., HENNEBERT J., “Using Data-driven and Phonetic Units for Speaker Verification”, Proc. ODYSSEY, San Juan, Puerto-Rico, June 2006, cd.

View more...

Comments

Copyright � 2017 NANOPDF Inc.
SUPPORT NANOPDF